07/07/2013 10:08
Malgré la crise économique et une mauvaise conjoncture générale, le besoin des entreprises en personnel qualifié ne cesse d’augmenter. Selon Navigos Search, un intermédiaire de recrutement, la demande est d’environ 1.000 nouveaux travailleurs qualifiés chaque année.

Les travailleurs qualifiés sont toujours bien accueillis. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN


Un expert du Département du travail (ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires étrangères) estime qu’aujourd’hui les entreprises n’embauchent plus, voire licencient les travailleurs peu qualifiés. En revanche, ceux bien formés sont toujours accueillis.

Malgré les difficultés et une conjoncture peu favorable ces deux dernières années, cette offre d’emploi qualifié ne diminue pas, selon Nguyên Thi Vân Anh, directrice de Navigos Search.

Les secteurs qui ont le plus grand besoin de nouveau personnel haut de gamme sont la banque et la finance.

La présence au Vietnam depuis quelques mois de CareerBuilder, intermédiaire américain de recrutement, témoigne du dynamisme du marché du travail. CarrerBuilder a même racheté les sites Internet de recrutement Kiemviec.com et HRVietnam.com

Un revenu attractif


Afin d’attirer les travailleurs qualifiés, les entreprises proposent un barème des salaires et des récompenses attractifs.

Une foire de l'emploi à Hô Chi Minh-Ville. Photo : Manh Linh/VNA/CVN


Un représentant de Navigos fait savoir que pour un poste de directeur du service, un étranger est payé de 25.000 dollars par mois et un Vietnamien de 7.000-8.000 dollars.

Le responsable d’une banque par actions siégeant à Hanoi explique qu’en temps de crise, les entreprises préfèrent réduire le nombre de travailleurs non qualifiés pour investir dans un contingent compétent. Plusieurs banques sont prêtes à payer 4.000 à 5.000 dollars par mois pour un poste de directeur de succursale.

Le secteur privé de la santé a aussi soif de personnel haut de gamme. Plusieurs médecins qualifiés des hôpitaux publics sont invités par des hôpitaux privés pour un salaire mensuel de 4.000 à 7.000 dollar.

Cependant, malgré ces revenus avantageux, le Vietnam fait face au manque de personnel qualifié.

Selon Nguyên Thi Vân Anh, directrice Navigos Search, nombres d’entreprises cherchent à recruter des gestionnaires vietnamiens, mais trop souvent leurs qualifications professionnelles ne correspondent pas aux exigences requises. Elles sont obligées de choisir des étrangers.

Le directeur général du CareerBuilder Vietnam, Paul Nguyên Hung, souligne également cette pénurie. «Les besoins en travailleurs qualifiés au Vietnam sont importants, mais les ressources sont insuffisantes», dit-il.

Huong Linh/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Préserver les métiers traditionnels des minorités ethniques

Quatre hôtels à Hanoï dotés des plus beaux toits dans le monde Quatre hôtels situés dans le Vieux quartier de Hanoï ont été classés parmi les 25 hôtels ayant les plus beaux toits du monde en 2021, dans le cadre des "2021 TripAdvisor Travelers' Choice Awards" .