21/07/2021 23:08
Cinq unités nationales de soins intensifs du COVID-19 seront mises en place dans des hôpitaux de Hanoï, de Hô Chi Minh-Ville et de la province de Thua Thiên-Huê dans le cadre d’un projet discuté lors d’une réunion tenue mercredi 21 juillet à Hanoï.
>>Le ministère de la Santé demande d'assurer les soins pour les patients de COVID-19
>>Hô Chi Minh-Ville : séparer de toute urgence les patients de COVID-19
>>Hanoï prépare 5.000 lits pour les patients de COVID-19

Dans une unité de soins intensifs à l’hôpital Cho Rây de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Parmi les centres nationaux de soins intensifs du COVID-19, d’une capacité unitaire de 500 à 1.000 lits, l’un est basé à l’hôpital Bach Mai et un autre à l’Hôpital national des maladies tropicales, tous deux à Hanoï ; un à l’Hôpital général de la ville de Huê (province de Thua Thiên-Huê, au Centre) ; et les deux autres à l’hôpital Cho Rây et à l’Hôpital d’oncologie de Hô Chi Minh-Ville.

Par ailleurs, près de 30 hôpitaux ont également été affectés à la création d’unités de soins intensifs pour les régions, chacune avec 50 à 100 lits.

L'unité de soins intensifs (USI) est la structure médiane entre le service de réanimation et l’unité de soins continus (USC). Elle prend en charge une défaillance unique sur une durée limitée et constitue avec l’USC l’unité intermédiaire entre la réanimation et les services de soins généraux hospitaliers.

Ce projet vise à améliorer la capacité de soins d’urgence et de soins intensifs des hôpitaux pour traiter les cas critiques de COVID-19.

Le Professeur associé-Docteur Luong Ngoc Khuê, directeur du Département d’administration des services médicaux du ministère de la Santé, a déclaré lors de la réunion que le projet avait été élaboré compte tenu de la nécessité pour les hôpitaux et les localités d’améliorer leur capacité de soins d’urgence et intensifs pour traiter non seulement les patients du C-19 mais aussi ceux atteints des maladies non transmissibles.

Mercredi 21 juillet, le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a envoyé un document aux présidents des provinces et villes sous l’autorité centrale, demandant leur coordination pour établir des installations qui admettront les patients du Covid-19 présentant des symptômes légers ou inexistants.

En conséquence, les installations seront basées dans des dortoirs, des écoles et des stades, avec des équipements médicaux et des médicaments essentiels.

Les localités sont invitées à mobiliser tous les hôpitaux de district, les hôpitaux spécialisés, généraux et privés, ainsi que ceux des ministères, agences et universités dans la prise en charge des cas les plus graves.

Le même jour, le Commandement militaire de la province méridionale de Binh Duong a déclaré avoir mis en service un hôpital temporaire pour les maladies infectieuses dans le quartier de Phu Loi, ville de Thu Dâu Môt.

Avec un personnel de 150 médecins et travailleurs médicaux, l’hôpital de 500 lits est maintenant prêt à admettre les patients du COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Cinq Parcs nationaux du Vietnam Le Vietnam n'est pas seulement célèbre pour ses plages classées parmi les plus belles destinations insulaires du monde, son réseau de Parcs nationaux impressionne aussi fortement de nombreux visiteurs.