26/06/2021 15:47
L'économie américaine a besoin des vols transatlantiques : aux États-Unis, le patronat presse l'administration Biden de lever sans délai les restrictions de voyage imposées aux Européens, alors que les investissements en provenance du Vieux continent se sont effondrés de près d'un tiers l'an passé.
>>Biden veut "réinventer" l'économie américaine avec un ambitieux budget 2022
>>L'économie américaine a connu en 2020 sa pire année depuis 1946

Le terminal international de John F. Kennedy Airport (JFK) à New York City, le 25 janvier. Le président américain Joe Biden n'a toujours pas levé les restrictions de voyage pour les voyageurs en provenance notamment d'Europe.
Photo : AFP/VNA/CVN

Tandis que les pays de l'Union européenne ont décidé de rouvrir leurs propres frontières aux Américains, à condition qu'ils soient vaccinés contre le COVID-19 ou présentent un test négatif, les États-Unis maintiennent les leurs fermées, suscitant désormais l'agacement du monde des affaires. La Chambre de commerce américaine a pris le flambeau vendredi 25 juin en fustigeant l'absence de réciprocité, et exhorté le gouvernement à autoriser le retour des voyageurs européens "dans les plus brefs délais".

La reprise des voyages transatlantiques "en toute sécurité est d'une importance cruciale pour la reprise économique" des États-Unis, a justifié Marjorie Chorlins, sa vice-présidente chargée des affaires européennes. Les voyageurs en provenance de l'espace Schengen, du Royaume-Uni et d'Irlande ne peuvent pas entrer aux États-Unis depuis mars 2020. Ce "travel ban" est également en vigueur, depuis des dates différentes, pour l'Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, l'Inde et l'Iran. "Les engagements commerciaux en personne et le tourisme international contribueront à stimuler la croissance économique et la création d'emplois pour les Américains à travers le pays", a plaidé Mme Chorlins.

"Interconnectées"

L'ambassadeur de l'Union européenne aux États-Unis, Stavros Lambrinidis, a indiqué que Bruxelles "faisait pression" pour obtenir la réciprocité, mettant également en avant les impératifs économiques. "Nos économies et nos populations sont profondément interconnectées et nos taux de vaccination sont les plus élevés au monde, il serait crucial d'ouvrir en toute sécurité ce côté de l'Atlantique également alors que nous redémarrons tous les deux nos économies", a-t-il ajouté.

Lors de la visite de Joe Biden en Europe la semaine dernière, l'UE avait, déjà, rappelé que le partenariat économique UE/États-Unis constituait la plus grande relation commerciale bilatérale au monde, représentant pas moins de 42% du PIB mondial et du commerce mondial des biens et services. Ce qui n'a pas convaincu le président américain de précipiter le retour des Européens aux États-Unis. Pourtant au-delà des échanges, ce sont les énormes investissements qui sont en jeu.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.