19/05/2018 12:18
Marie et Philippe Normand sont tous deux professeurs d’histoire-géo à la retraite, passionnés de voyage, notamment au Vietnam. Depuis juin 1994, ils président l’association Rance-Mékong-Garonne au profit de familles déshéritées au Sud du Vietnam.
>>Fête du Têt pour les enfants démunis de Hanoï

Marie & Philippe Normand, fondateurs de RMG.

Marie et Philippe ont toujours eu envie d’aller voir ce qui se passait loin de chez eux. En tant qu’enseignants, ils se devaient aussi de parler de tout ce qu’ils voyaient à leurs élèves. C’est ainsi qu’ils sont allés de l’Amérique centrale au Maghreb, du  Mali et de la Mauritanie à l’Inde, et puis du Moyen-Orient à l’Asie avec les Philippines, la Thaïlande et… le Vietnam. Tout au long de leurs voyages, ils n’ont eu de cesse de nouer des liens avec les populations les plus pauvres. Ce fut ainsi le cas dès 1992 au Vietnam.

Une volonté d’agir 

Déjà en contact avec les communautés franciscaines de pays asiatiques voisins, Marie et Philippe ont eu vent de l’existence des sœurs de Hô Chi Minh-Ville. Ils ont ainsi visité un centre d’accueil hébergeant une soixantaine d’enfants, ces fameuses "poussières de vie".

C’est Sœur Marthe Linh qui a convaincu le couple de visiter le village de Xuyên Môc, dans la province de Bà Ria-Vung Tàu, à une centaine de kilomètres de la mégapole du Sud.

Là, ils ont rencontré des familles déshéritées vivant dans conditions précaires. Touchés par ces situations, au retour, ils ont eu la bonne idée d’éditer des cartes postales et de les confier à leurs élèves pour qu’ils les vendent.

À l’époque, 350 euros ont ainsi été récoltés et la somme allait intégralement à une famille de cinq personnes, via Sœur Marthe Linh, pour l’achat de matériaux de construction d’une nouvelle maison.

L’année suivante, Marie et Philippe sont revenus sur les lieux et ont découvert une vraie maison de trois pièces. La famille les a reçus, fière de montrer leur nouveau logis. Le couple français était paré pour créer Rance-Mékong-Garonne (RMG).

RMG compte 153 adhérents 

Le siège social de l’association se trouve en Mairie de Dinan en Bretagne  (France) d’où  le nom initial de "Rance-Mékong". Aujourd’hui, le couple vit à Gradignan, près de Bordeaux. Ainsi, le Mékong est devenu un trait d’union entre Rance et Garonne.

Le but de RMG est de promouvoir, engager et réaliser, en s’en donnant les moyens, toute action destinée à assurer au Sud du Vietnam une aide humanitaire en ses aspects matériel, financier, culturel, éducatif et de santé, notamment via le parrainage d’enfants et l’assistance à des familles.

L’association est bien implantée à Hô Chi Minh-Ville (au profit des étudiants) mais le principal des activités est à Xuyên Môc. Rance- Mékong-Garonne est passée  de 54 adhérents en 2014 à 153 à ce jour.

Marie Normand distribue des cadeaux à ses filleuls.

En 2014, 26  enfants étaient parrainés contre 70 actuellement. RMG veut rester une association familiale, conviviale, dans laquelle chacun se responsabilise. Mais en quoi consiste un parrainage? Il s’agit de 15 euros pour un élève du primaire ou du collège, soit 45 euros ou 60 euros par trimestre pour un lycéen,
75 pour un étudiant.

Les sommes d’argent sont envoyées trimestriellement puis réparties sur place par une fidèle correspondante de RMG à Hô Chi Minh-Ville. Mais quand des personnes de l’association ou de confiance vont au Vietnam, RMG peut confier de l’argent et de menus cadeaux à donner aux filleuls. Ce fut le cas en juillet et août 2017. En échange, chaque filleul se doit d’écrire chaque trimestre à son parrain pour donner de ses nouvelles, parler de ses études et de sa famille…De son côté, le parrain peut écrire à son filleul, autant de fois qu’il le désire. Une traduction est assurée au Vietnam ou en France. Récemment, une plateforme de traduction a été mise en place par des étudiants francophones à Hanoï via l’AVEF (Aide au Vietnam par l’Entraide Française).

Des actions ponctuelles  

Outre les parrainages, RMG a investi pour construire des maisons, acheter du bétail, des vélos, des appareils-photos, et a offert des cadeaux pour le Têt aux enfants infortunés. L’association organise aussi régulièrement des actions en France pour lever des fonds en vendant des produits régionaux et en participant à des marchés de Noël.

RMG aide également les jeunes à trouver un métier: institutrice, professeur d’anglais, infirmière, coiffeuse, secrétaire de bureau… Ainsi, elle a mis en avant Tuân, qui est devenu responsable d’un restaurant et qui y gère 30 employés, ou Mai Thao qui travaille désormais pour Netflix. Du côté français, c’est la famille Commeureuc qui se réjouit que leurs filleuls soient maintenant enseignants ou architectes. Mais il y a aussi Nhung, Ngân, Minh Hiêu ou encore Chung…

RMG est reconnue d’Intérêt Général et, pour aller plus loin, elle a encore besoin de nouveaux adhérents. Alors contactez-la sur rance-mekong-garonne.taigas.com ou auprès de son président: Philippe Normand 7, rue de la Chênaie 33170 Gradignan (+336 85 12 19 83).
Texte: Hervé Fayet/CVN
Photos: Marie et Philippe Normand/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Du fil de cuivre à l’œuvre d’art

Un portail d’information sur le tourisme intelligent de Phu Yên et Hà Nam La province centrale de Phu Yên a officiellement mis en service son portail d’information sur le tourisme qui est également accessible sur les smartphones utilisant IOS et Android.