19/04/2018 14:46
Le parlement indonésien a demandé à Facebook de lui remettre les résultats de son audit sur la fuite de données qui avait touché des millions d'utilisateurs.
>>Facebook confirme qu'il collecte des données au-delà de ses utilisateurs
>>Facebook : Zuckerberg fait son mea-culpa devant le Congrès

Le Parlement indonésien devait savoir dans quel but les données sur Facebook de près de 1,1 million d'utilisateurs étaient utilisées.
Photo: AFP/VNA/CVN

La fuite pourrait être utilisée de manière inappropriée pour des intérêts politiques liés aux prochaines élections dans le pays, a déclaré le parlement indonésien. La demande a été transmise par les législateurs lors d'une séance de travail tenue le 17 avril à Jakarta avec les responsables des politiques publiques de Facebook en Indonésie, Ruben Hattari, et pour l'Asie-Pacifique, Simon Milner.

Le législateur indonésien, Mme Meutya Hafid, a annoncé que le document d’audit de Facebook devrait être livré dans un délai d'un mois, afin de s'assurer que les données ne seront pas utilisées à des fins politiques. S'adressant aux journalistes en marge de la séance de travail, Mme Meutya Hafid a déclaré que le parlement indonésien devait savoir dans quel but les données de près de 1,1 million d'utilisateurs dans ce pays étaient utilisées. Si Facebook ne le fait pas, le parlement recommandera au gouvernement de prendre un moratoire contre Facebook dans son opération en Indonésie, a-t-elle ajouté.

Facebook est l'application de médias sociaux la plus populaire en Indonésie, souscrite par près de la moitié de la population du pays. Il est confronté à un scandale majeur après une fuite massive d'informations d'utilisateur au cabinet de conseil britannique Cambridge Analytica.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.