18/07/2020 23:26
L’Académie des sciences sociales du Vietnam et le Musée de la province de Bac Kan ont découvert de nombreux objets montrant des traces d’activités d’hommes préhistoriques dans des grottes du Parc national de Ba Bê dans cette province montagneuse septentrionale.
>>Ba Bê, "perle verte" au milieu des forêts primaires
>>Le lac Ba Bê, la perle verte du Nord-Est

Les archéologues ont découvert de nombreux objets montrant des traces d’activités d’hommes préhistoriques dans des grottes du Parc national de Ba Bê. Photo: NDEL/VNA/CVN

Les archéologues ont découvert 54 objets dans la grotte de Tham Khit, dont un ensemble de galets aménagés pour la découpe et des outils pour trancher.

Sur la base des techniques de fabrication, du type d’outils et de la stratigraphie découverte, les archéologues ont déterminé que la grotte Tham Khit abritait des peuples préhistoriques, appartenant à la période post-paléolithique il y a près de 20.000 ans.

En plus de la grotte Tham Khit, les archéologues ont également fouillé certains endroits tels que la grotte Na Phong, la grotte Tham Mia et la grotte Ba Cua et y ont découvert près de 100 objets datant de 2.000 à 20.000 ans.

Selon les archéologues, de nombreux objets ont été découverts dans le Parc national de Ba Bê ou dans d’autres localités de la province ces dernières années. Ce qui confirme que Bac Kan a été un lieu d’activité pour les hommes préhistoriques. En conséquence, il est nécessaire de renforcer la gestion, la protection et la promotion des valeurs culturelles et humaines de ces vestiges archéologiques.

Cette découverte est non seulement importante pour l’archéologie, mais elle ouvre aussi des opportunités de promotion et de création de produits touristiques, pour répondre aux envies de plus en plus diverses des voyageurs lorsqu’ils viennent visiter et découvrir la Zone touristique de Ba Bê.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Hô Chi Minh-Ville promeut le tourisme médical L’offre médicale et de bien-être est prise en haute considération dans les stratégies de développement du tourisme de la mégapole du Sud. Le nombre de visiteurs profitant d’un voyage pour se faire soigner en ville ne cesse de croître.