12/04/2018 23:27
Ce jeudi 12 avril à Paris, l’UNESCO a officiellement reconnu le parc géologique de Cao Bang du Vietnam comme étant un géoparc mondial.
>>Périple sur le plateau calcaire de Dông Van à Hà Giang
>>Pour une utilisation durable des ressources en eau sur le plateau calcaire de Dông Van
>>Plateau karstique de Dông Van : les hommes plus forts que la nature

Situé dans six districts au nord et à l’est de la province de Cao Bang, au Nord du Vietnam, le géoparc de Cao Bang s’étend sur une superficie totale de 3.000 km² dans les districts de Hà Quang, Trà Linh, Quang Yên, Trùng Khanh, Ha Lang, Phuc Hoà, Hoà An, Nguyên Binh et Thach An. Y habitent différentes communautés ethniques comme Tày, Nùng, Mông, Kinh, Dao, San Chay...  

L’UNESCO a officiellement reconnu le parc géologique de Cao Bang du Vietnam comme étant un géoparc mondial. 

Les reliefs montagneux couvrent environ 90% de la superficie terrestre, avec des altitudes entre 1.500 et 2.000 m dans l'ouest-nord-ouest et de 200 m dans l'est-sud-est. Avec un climat de mousson tropical des hautes terres et deux saisons distinctes, humide et sèche, ce géoparc présente une riche biodiversité, avec des forêts étendues, des faunes et des flores endémiques, des herbes, des cultures spéciales, etc.

La région comprend un réseau hydrographique complexe avec 5 grands cours d’eau et 47 lacs.

Le parc est divisé en deux parties distinctes par une active zone de faille profondément enracinée appelée Cao Bang - Tiên Yên. La partie orientale est composée de calcaires paléozoïques, qui présentent un cycle d’évolution karstique tropical complet avec diverses formes de reliefs classiques, par exemple des dépressions, des groupes de sommets, des cônes et des tours, des grottes fossiles et des caves avec des magnifiques spéléothèmes, des vallées fermées et interconnectées, des rivières souterraines et de surface, y compris un système lacustre "turlough", et une des plus grandes cascades du monde sur une frontière internationale. La partie ouest présente des roches sédimentaires riftogènes, des roches basaltiques en coussins, des intrusions ultra-mafiques et granitiques riches en minéraux et des altérations hydrothermales.

Parc géologique de Cao Bang.

La région possède également des roches sédimentaires datant de 500 millions d’années, avec des coupes transversales de stratotypes, et des fossiles indiquant différents paléo-environnements et des phénomènes d’extinction de la biosphère. La géodiversité est mise en évidence par la diversité des roches (stratigraphie, paléontologie, paléoenvironnement, pétrologie, minéralogie...) et des reliefs (tectonique, géomorphologie, karst, altération, érosion des sols...), caractéristique de différents stades d’évolution de la croûte terrestre.

Selon l’ambassadrice, cheffe de la délégation permanente du Vietnam auprès de l'UNESCO à Paris, Trân Thi Hoàng Mai, dans le processus de vérification du document, les spécialistes internationaux de l’UNESCO ont hautement apprécié les valeurs du parc géologique de Cao Bang.

Hoàng Xuân Anh, président du Comité populaire de la province de Cao Bang, s’est engagé à attacher de l’importance à la préservation et au développement du parc géologique de Cao Bang reliant le développement socio-économique durable.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.