20/09/2021 21:27
Chaque année, de juillet à septembre, des centaines de tortues marines viennent pondre sur les plages de l’archipel de Côn Dao, province de Bà Ria-Vung Tàu.

>>Les sauveurs de tortues marines à Cù Lao Chàm
>>Le Vietnam lance un plan pour la conservation des tortues marines
 

Une volontaire relâche des petites tortues vers la mer. Photo : Archives/CVN


Le parc national de Côn Dao est apparu comme le plus sûr endroit au Vietnam pour la ponte des tortues marines, c’est pourquoi le Parc a mis en place un plan spécial de protection de cette espèce rare.

Les tortues de mer sont en effet en voie de disparition à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, de nombreux pays de par le monde, notamment en Asie du Sud-Est, s’intéressent à leur sort et cherchent à les préserver. C’est le cas du Vietnam.

Protéger un écosystème unique

Les plages de Côn Dao, dans la province de Bà Ria-Vung Tàu (Sud), constituent le sanctuaire de ponte des tortues vertes (Chelonia mydas) au Vietnam. Selon les résultats de recherche, environ 350 femelles viennent y pondre chaque année. C’est également une zone alimentaire importante pour une plus petite population sédentaire. Côn Dao est ainsi le Parc national ayant le plus grand nombre de tortues relâchées en mer au Vietnam. Un record datant du 31 janvier 2009.

Le parc national de Côn Dao a été le premier (depuis 1994) à mettre en œuvre avec succès un programme de conservation des tortues marines. Ses  recherches et méthodes de conservation profitent aussi à d’autres zones protégées ailleurs dans le pays, dont la Réserve maritime de Cù Lao Chàm dans la province de Quang Nam (Centre).

 

De petites tortues relâchées en mer. Photo : CD/CVN


C’est entre avril et octobre que l’on peut assister à la ponte des tortues sur les plages de l’archipel. À cette période, bon nombre de volontaires viennent participer au programme de préservation mis en place par le parc. Les bénévoles sensibilisent les habitants locaux et touristes à la protection des ressources naturelles, des tortues de mer en particulier, contribuant ainsi à préserver la biodiversité.

Les îlots de ce parc national comptent des stations de conservation des tortues marines : Hon Tre Lon, Hon Tài, Hon Bay Canh, Hon Cau, avec 16 plages de ponte au total.

Pendant la saison, sur l’une de ces plages, il est possible d’observer la nuit la ponte des tortues et le travail des professionnels du parc : protection des zones de ponte, déplacement des œufs vers des écloseries, lâchage des petites tortues en mer, ou encore pose de balises sur les femelles.

L'une des principales actions menées est le déplacement des nids installés dans des lieux peu sûrs par la menace de braconnage et les conditions naturelles défavorables. La localisation des nids est réalisée en pleine nuit, et les œufs doivent être déplacés vers les couveuses 6 heures au maximum après la ponte. Le sexe des petites tortues sera déterminé par la température d’incubation.

Outre les tortues de mer, on trouve dans le parc national de Côn Dao un écosystème marin riche et diversifié, avec 1.321 espèces recensées, parmi lesquelles 127 espèces d'algues, 219 espèces de coraux, 5 espèces de mammifères et de reptiles marins. Au total, ce sont 37 espèces répertoriées qui sont inscrites dans le Livre Rouge du Vietnam.

Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.