02/03/2020 18:21
Le pape François a annoncé dimanche 1er mars qu'il ne participerait pas à une traditionnelle retraite spirituelle de six jours avec le gouvernement du Vatican à Ariccia, au sud de Rome, en raison d'un "rhume".
>>Bethléem accueille des pèlerins du monde entier pour Noël
>>À Noël, le pape célèbre l'amour "gratuit", gage de paix

Depuis la fenêtre du palais apostolique, le pape François salue les fidèles rassemblés place Saint-Pierre au Vatican, à l'occasion de la prière de l'Angelus le 1er mars. Photo : AFP/VNA/CVN

"Malheureusement, un rhume me contraint à ne pas participer cette année" à cette retraite de Carême, a-t-il déclaré dimanche 1er mars à l'issue de la prière de l'Angelus, prononcée sur la place Saint-Pierre depuis la fenêtre du palais apostolique.

En s'adressant aux fidèles, le pape de 83 ans a dû s'interrompre à deux reprises en raison de quintes de toux.

"Il n'y a aucune preuve qui nous amène à diagnostiquer autre chose qu'une légère indisposition", a souligné dimanche 1er mars le porte-parole du Vatican, en réponse aux interrogations de certains médias en pleine épidémie de nouveau coronavirus.

À l'issue de l'Angelus, le pape s'est dit "un peu attristé par les nouvelles qui arrivent de tant de personnes déplacées, tant d'hommes, de femmes, d'enfants chassés à cause de la guerre, tant de migrants qui demandent un refuge dans le monde, et de l'aide". Il a demandé aux fidèles de prier pour eux.

Des milliers de migrants affluent actuellement vers la Grèce depuis la Turquie en marchant à travers champs. La Turquie a annoncé vendredi 28 février qu'elle avait ouvert ses frontières terrestres et maritimes pour laisser passer les migrants, réveillant en Europe la crainte d'une nouvelle crise migratoire semblable à celle qui avait secoué le continent en 2015.

Le souverain pontife devait, à partir de ce dimanche 1er mars, accompagner à Ariccia pour six jours "d'exercices spirituels" des membres de la Curie romaine dirigeant des "ministères" du Vatican. Le pape devait y célébrer une messe quotidienne dans une chapelle, avant d'écouter aux côtés des membres de la Curie les enseignements d'un prédicateur jésuite.

L'Argentin Jorge Bergoglio avait déjà allégé son programme depuis jeudi 27 février, officiellement en raison d'une "légère indisposition". Il était déjà apparu enrhumé mercredi 26 février lors de deux événements en plein air, ce qui l'avait amené à annuler le lendemain sa présence à une messe dans la monumentale basilique majeure de Saint-Jean-de-Latran à Rome.

Lors de sa traditionnelle audience du mercredi 26 février sur la Place Saint-Pierre, le pape avait serré comme à son habitude des dizaines de mains de fidèles et embrassé quelques enfants, massés au premier rang d'une foule de 12.000 personnes où l'on pouvait voir une minorité de fidèles portant des masques de protection.

Dans l'après-midi de mercredi 26 février, François avait aussi participé à une procession à pied vers la basilique Sainte-Sabine, siège historique de l'ordre dominicain. En y célébrant une messe du même jour des Cendres marquant le début du Carême, il avait été photographié en train de se moucher.

Pendant trois jours, il a ensuite renoncé à ses "audiences" officielles au palais apostolique pour rester à la résidence hôtelière Sainte-Marthe, située dans la Cité du Vatican et où il vit. Il a néanmoins continué à y célébrer la messe matinale et à recevoir des visiteurs, accueillant par exemple samedi 29 février le chef de l'Église grecque-catholique d'Ukraine, Mgr Sviatoslav Shevchuk. Le pape, dont un poumon a été atteint durant sa jeunesse, et qui a des problèmes à une hanche, annule très rarement un rendez-vous.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.