06/12/2021 18:45
Les nouvelles technologies et a fortiori le numérique s’avèrent particulièrement efficaces dans la conservation des patrimoines. Celui des minorités ethniques, c’est-à-dire de 14 millions de personnes vivant dans 52 provinces, n’est pas en reste.

>>Valorisation des patrimoines vers le développement durable
>>Pour préserver les patrimoines culturels durant le processus de développement
 

Capture d'écran du site Patrimoines numérisés à l'adresse disanso.vn.
Photo : Thu Huong/CVN


Sur la liste nationale des 300 patrimoines culturels immatériels, ceux des minorités occupent la moitié. Un travail colossal a été mené pour les numériser et leur donner une deuxième existence en sons et en images, qui n’est limitée ni par le temps, ni par les lieux, ni par les langues, nous fait savoir Nguyên Quang Duc, un officiel de haut niveau au Comité des affaires ethniques du gouvernement.

"La numérisation est une étape nécessaire avant la traduction en langues étrangères de documents relatifs aux patrimoines. Cette traduction est destinée autant à la diaspora vietnamienne qu’aux amis étrangers, auxquels nous souhaitons rendre compte de la richesse du patrimoine culturel matériel et immatériel vietnamien", explique-t-il.

Sur les 13 patrimoines culturels immatériels vietnamiens classés par l’UNESCO, trois appartiennent aux minorités ethniques, nous rappelle Lê Thi Thu Huyên, cheffe du Département du patrimoine au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

"Nous soumettons chaque année au ministre une liste de biens culturels immatériels pour les inscrire dans le trésor du savoir et du savoir-faire national. Ce trésor comprend désormais 400 biens, dont beaucoup sont des connaissances populaires et des métiers traditionnels de minorités ethniques"
, indique-t-elle.

Chaque année, à l’occasion de la Journée culturelle des ethnies vietnamiennes, le 19 avril, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme organise de nombreuses activités de célébration. Le village culturel et touristique des ethnies à Dông Mô, en banlieue de Hanoï, est le haut-lieu de ces activités. L’une de ses principales missions consiste d’ailleurs à restaurer et à reproduire les fêtes traditionnelles des minorités ethniques, comme le souligne Trinh Ngoc Chung, son gérant par intérim.

"Les maîtres artistes et artisans qui viennent au village détiennent la clé du trésor du savoir de leurs communautés. Je crois qu’ils méritent les premiers de faire l’objet de ce programme national de numérisation des valeurs culturelles des 54 ethnies vietnamiennes. Il est urgent de doter le pays d’un stock culturel numérisé auquel tous les services compétents doivent avoir accès", déclare-t-il.

La province de Thai Nguyên, qui se trouve au croisement de la région moyenne et montagneuse du Nord et du delta du Fleuve rouge, abrite 46 communautés ethniques. Le musée provincial a recouru aux technologies modernes pour conserver et valoriser ses collections, comme l’indique sa directrice adjointe Luong Thi Duyên.

"La numérisation des collections nous a permis de toucher un public plus nombreux et de maintenir notre activité même au moment de la pandémie", nous dit-elle.

Un groupe d’étudiants a monté un projet intitulé Ethnicity qui consiste à créer une bibliothèque numérique de la culture des brocatelles, laquelle bibliothèque pourrait inspirer des créateurs de produits de la mode, de produits artistiques et de souvenirs, ce qui permettrait de donner une nouvelle jeunesse au savoir-faire traditionnel. En août 2019, le projet a officiellement fait son apparition sur le site web de Social Innovation Warehouse, un site qui présente les projets sociaux les plus prometteurs des jeunes dirigeants en rapport avec les objectifs de développement durable de l’ONU.

"Sans un support numérique, il est très difficile d’accéder aux motifs de brocatelles. Le numérique permet en plus d’immortaliser les motifs les plus anciens", indique Nguyên Linh, chef du projet Ethnicity. "Nous souhaitons présenter aux étudiants tous ces motifs qui sont parfois encore utilisés dans la vie moderne, leur donner envie de faire quelque chose pour protéger ce patrimoine", souligne Nguyên Linh, chef du projet Ethnicity.

Le gouvernement a décidé d’investir, d’ici à 2030, 5.900 milliards de dôngs dans le projet "Préserver et promouvoir les valeurs culturelles traditionnelles des minorités ethniques en développant le tourisme". Dans ce projet le plus ambitieux destiné à la culture ethnique jamais mis en œuvre, l’application des progrès scientifiques et technologiques occupe une partie importante.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Préparer les conditions pour accueillir les touristes étrangers Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a présidé, le 24 janvier, en ligne et en présentiel, un séminaire sur la feuille de route et les solutions pour accueillir les touristes étrangers, avec 20 points de connexion dans des villes et provinces.