02/02/2021 12:56
Déplacements réduits à l'essentiel, aéroports, écoles et centres de vaccinations anti-COVID fermés : le Nord-Est des États-Unis était pris lundi 1er février dans une tempête de neige proche du blizzard, qui pourrait entrer dans les annales des plus fortes chutes de neige enregistrées à New York.
>> Forte tempête de neige attendue au Nord-Est, Washington sous la neige
>>Des restrictions de circulation en raison de la neige dans le Nord et l'Est de la France

Des promeneurs à Central Park pendant une tempête de neige à New York, le 1er février.
Photo : AFP/VNA/CVN

De Washington à Boston, de la Pennsylvanie au Maine, des dizaines de millions d'habitants étaient en état d'alerte face à cette tempête remontant vers le nord. À 14 heures locales, la couche de neige atteignait 40 cm par endroits, et la neige devait continuer à tomber dru jusqu'en soirée, et encore mardi 2 février dans des quantités moindres, avec des bourrasques allant jusqu'à 80 km/h, a indiqué Joe Pollina, météorologiste au National Weather Service.

Selon des données recensées depuis 1869 à Central Park, une couche de plus de 50 cm se hisserait dans les huit épisodes les plus neigeux enregistrés à New York. Le record date des 22-24 janvier 2016, avec près de 70 cm.

Si les conditions de visibilité étaient globalement meilleures que celles correspondant à la définition d'un blizzard, certains évoquaient le "grand blizzard" historique de mars 1888 : la ville, prise par surprise en début de printemps, avait alors déploré des dizaines de morts et des dégâts matériels considérables.

Le maire de la capitale économique américaine, Bill de Blasio, a déclaré un état d'urgence local afin de faciliter les travaux de déblaiement et l'intervention des services de secours.

Il a fermé jusqu'à mardi 2 février compris les écoles restées ouvertes malgré la pandémie - essentiellement les écoles maternelles et élémentaires - renvoyant tous les élèves à l'enseignement en ligne.

Alors que beaucoup de salariés travaillent de chez eux depuis mars, il a demandé aux quelque huit millions d'habitants d'éviter les déplacements non essentiels et fermé y compris les cabanes installées sur les trottoirs par de nombreux restaurants, afin de continuer à servir en extérieur malgré les restrictions liées au COVID-19.

Tempête de neige à New York, le 1er février.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les centres de vaccination anti-COVID-19, qui fonctionnent uniquement sur rendez-vous - très demandés faute de vaccins en nombre suffisant - ont aussi été fermés jusqu'à mardi 2 février compris.

"À ce rythme de chutes de neige, les chasse-neige ne peuvent pas suivre", a averti le gouverneur de l'État New York, Andrew Cuomo.

La plupart des trains de banlieue desservant New York et les tronçons de métro aérien devaient fermer dans l'après-midi.

"Si vous n'êtes pas un travailleur +essentiel+, vous ne devez pas être dehors", a ajouté le gouverneur, prévenant les automobilistes qu'ils risquaient de rester coincés sur des routes impraticables.

Congrès au ralenti 

Le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a lui aussi déclaré l'état d'urgence, donnant ainsi aux autorités la possibilité de fermer des routes, d'évacuer des habitations et d'acheminer des équipements nécessaires pour la sécurité publique.

La quasi-totalité des vols vers ou depuis les trois aéroports qui desservent la région, John F. Kennedy, La Guardia et Newark, ont été annulés, a indiqué l'un de leurs responsables, Rick Cotton. A Boston, où les chutes de neige étaient attendues en fin d'après-midi, la moitié des vols qui devaient décoller ont été annulés, selon le site Flight Aware. 

Sur l'ensemble du pays, plus de 1.600 vols avaient été annulés lundi 1er février à la mi-journée.

La capitale fédérale Washington, où la neige était arrivée dès dimanche 31 janvier, a repoussé à mardi 2 février le retour à l'école prévu lundi 1er février pour des milliers d'écoliers, après quasiment un an d'interruption due à la pandémie.

La fontaine Josephine Shaw Lowell couverte de glace pendant une tempête de neige à New York, le 1er février.
Photo : AFP/VNA/CVN

Alors que démocrates et républicains négociaient sur un nouveau plan de relance économique, le Congrès tournait au ralenti, et le président Joe Biden a repoussé une visite prévue au département d'État.

Aucun accident grave dans les métropoles concernées n'a été immédiatement signalé.

Mais dans la banlieue de Wilkes-Barre, en Pennsylvanie, un couple de cinquantenaires a été abattu par leur voisin après "une altercation concernant le déblaiement de la neige" devant leur maison, a indiqué Dale Binker, chef de la police de Plains Township.

Le tireur s'est donné la mort alors que la police arrivait pour l'arrêter, a-t-il ajouté.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.