18/03/2020 21:20
Le nombre de passagers en escale dans la cité-État est en baisse de 52% en glissement annuel depuis le début de l’épidémie du nouveau coronavirus le 23 janvier, selon le l’Office singapourien du tourisme.
>>Singapour prend des mesures supplémentaires face au COVID-19
>>Singapour : les prochaines élections générales pourront avoir lieu en mai
>>COVID-19 : Singapour critique l'irresponsabilité des personnes infectées

L’épidémie de COVID-19 a eu un impact sérieux sur l’industrie des croisières, à Singapour et dans le monde. Photo : AFP/VNA/CVN

Alors que l’année avait bien commencé pour les croisières à Singapour, le nombre de passagers en escale dans la cité-État est en baisse de 52% en glissement annuel depuis le début de l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19) le 23 janvier, selon l’Office singapourien du tourisme (STB).

"L’épidémie de COVID-19 a eu un impact sérieux sur l’industrie des croisières, à Singapour et dans le monde", a déclaré la directrice (croisières) du STB, Annie Chang. Du 23 janvier au 9 mars, l’agence a déclaré que Singapour a traité un total de 65 escales de croisière et 156.465 passagers.

Au-delà de la baisse du trafic passagers, le COVID-19 a ébranlé l’industrie mondiale des croisières alors que les pays refusent les croisières, craignant qu’ils agissent comme des boîtes de pétri flottantes pour le nouveau coronavirus.

Alors que les pays appliquent des restrictions de voyage et de port pour limiter la propagation de l’épidémie, les opérateurs de croisière du monde entier ont été contraintes d’annuler ou de modifier leurs itinéraires.

Costa a annoncé qu’il annulerait toutes les croisières dans le monde jusqu’au 3 avril pour protéger la santé et la sécurité de ses clients. Princess Cruises de Carnival, qui gère le Diamond Princess, fait de même jusqu’au 10 mai.

L’américain Royal Caribbean, l’un des plus grands opérateurs de croisière au monde, a annulé toutes les croisières au départ de Singapour jusqu’en mai et a récemment annoncé la suspension des croisières américaines pendant 30 jours.
Chan Brothers Travel, qui réserve des croisières depuis Singapour et à l’étranger, a déclaré s’attendre à une baisse des ventes d’au moins 30% au cours des trois prochains mois, y compris la saison des voyages en juin.

Selon le STB, un groupe de travail comprenant des responsables du tourisme des secteurs public et privé identifiera les opportunités résultant de la crise du COVID-19 et mettra en œuvre des mesures pour "instiller la confiance dans le secteur du tourisme de Singapour et créer conjointement des plans de relance".

Avec l’épidémie du nouveau coronavirus étant déclarée comme pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il est difficile à dire combien de temps il faudra pour que l’industrie des croisières et touristique en général se redresse.

Mme Chang a cependant déclaré que le secteur des croisières à Singapour est bien placé pour se rétablir en raison de nombreuses années de bonne croissance, soulignant que la croissance du  trafic passagers de 2015 à 2019 a enregistré un taux annuel composé de 15,6%.

VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.