22/06/2018 21:38
Le NOMAFSI - l’Institut de recherche sur l'agriculture et la foresterie des montagnes du Nord - vient de célébrer son centenaire pendant deux jours du 20 au 21 juin 2018 en présence des représentants du ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, et de l’ambassade de France au Vietnam.
>>L’environnement et la santé publique au centre des collaborations Vietnam - Europe
>>Le Vietnam et la France partagent leurs expériences en agriculture biologique
>>Agroalimentaire : des entreprises vietnamiennes sondent le marché européen

Célébration du centenaire de l’Institut de recherche sur l'agriculture et la foresterie des montagnes du Nord - le NOMAFSI - le 21 juin dans la province de Phu Tho (Nord).

Fondé pour la recherche agricole par les scientifiques français le 21 juin 1918 à la commune de Phu Hô, province de Phu Tho (Nord), le NOMAFSI - l’Institut de recherche sur l'agriculture et la foresterie des montagnes du Nord - devient dorénavant un des plus grands centres de recherche du pays sur la production de thé.

Les 20 et 21 juin 2018, le NOMAFSI a accueilli plusieurs invités venant du ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, et de l’ambassade de France au Vietnam afin de célébrer son centenaire et recevoir des récompenses des gouvernements vietnamien et français.

L’identité du thé vietnamien:
une grande question toujours d’actualité


Le NOMAFSI a organisé mercredi 20 juin dans la commune de Phu Hô une conférence scientifique sur l’industrie du thé vietnamien et le développement agricole dans les régions montagneuses du Nord avec la participation d’une vingtaine de spécialistes vietnamiens et étrangers.

Les intervenants viennent de l’Académie des sciences et de la technologie du Vietnam (VAST), de l’Association du thé du Vietnam (VITAS), et l’Académie nationale des sciences agricoles du Vietnam (VAAS); de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), du Centre de recherche et développement sur les systèmes agraires (CASRAD) et du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) de France.

À la séance, les participants ont souligné les potentiels et défis du thé vietnamien aujourd’hui, dans un contexte de changement climatique, d’évolutions technologiques, et particulièrement, d’un souci accru de la sécurité alimentaire. Ils ont ajouté également que même si le thé vietnamien était un produit reconnu dans le monde entier grâce à sa saveur excellente, il ne faut jamais oublier d’améliorer sa qualité. C’est la raison pour laquelle, plusieurs modèles agricoles récents dans le monde répondant parfaitement aux demandes en matière de biodiversité et d’écologie ont également été présentés.

Le NOMAFSI, image
de la coopération France - Vietnam


Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Nguyên Xuân Cuong prend la parole.

La célébration du centenaire du NOMAFSI a officiellement été organisée jeudi matin 21 juin en présence des représentants du ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, et de l’ambassade de France au Vietnam.

À la séance, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Nguyên Xuân Cuong a félicité les excellentes réalisations du NOMAFSI depuis ses débuts, qui a su transformer les 250 hectares de terrain de Phu Tho en un centre de recherche de pointe sur la production du thé vietnamien. Particulièrement, il a insisté sur de nombreux points qui restent à exploiter. "Rappelons que le meilleur thé du monde coûte près de 10.000 euros/kg, tandis que le nôtre ne vaut que 400. J’espère que nous pourrons réduire cet écart avec des produits dits +à la mode+, tel que l’alicament par exemple", a-t-il précisé.

L’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, a remarqué que ce centenaire coïncidait avec le 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam - France (1973-2018), que l’histoire de NOMAFSI montrait "une collaboration fructueuse entre les scientifiques des deux pays". À cette occasion, il a assuré le support du gouvernement français pour les recherches au Vietnam, particulièrement en matière d’agriculture et d’écologie.

Remise des ordres de Chevaliers du mérite agricole du gouvernement français à trois scientifiques vietnamiens par l’ambassadeur de France au Vietnam Bertrand Lortholary.

Après les discours, au nom du gouvernement vietnamien, le ministère du l’Agriculture et du Développement rural a remis le Drapeau d’émulation du gouvernement au NOMAFSI pour ses contributions au développement agricole dans les régions montagneuses du Nord.

La séance était en plus colorée par la remise des ordres de Chevaliers du mérite agricole du gouvernement français à trois scientifiques vietnamiens, qui ont contribué à la coopération scientifique entre les deux pays.

Signature de l’Initiative internationale "4 pour 1000" des sols pour le climat par la partie vietnamienne, le 21 juin à Phu Tho (Nord).

Enfin, les intervenants ont également assisté à la cérémonie de signature par la partie vietnamienne de l’Initiative internationale "4 pour 1000" des sols pour le climat. Le signataire est le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural Lê Quôc Doanh. Cette initiative, lancée par la France en 2015 lors de la COP 21, vise à faire connaître et à mettre en place les actions concrètes sur le stockage du carbone dans les sols, limitant ainsi sur le long terme, une hausse des températures à +2°C.

Texte et photos: Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.