23/02/2020 08:30
Lê Ngoc Tân vient de décrocher à l’Université du Québec à Montréal, au Canada, le brillant titre de Docteur en informatique cognitive. Suivons son parcours depuis son lycée francophone de Phu Yên au Vietnam jusqu’à Montréal en passant par Lyon !
>>Une belle jeunesse francophone à l’honneur
>>Sur le pont d’Avignon, on y danse, on y danse
>>Quand on veut, on peut

Quel beau parcours que celui de Lê Ngoc Tân ! Natif de Tuy Hòa, il a obtenu son baccalauréat bilingue français-vietnamien en juin 2002 dans sa province natale de Phú Yên (Centre). Il faisait partie de ces élèves bilingues qui ont découvert le français seulement en classe de 6e et qui ont appris en même temps les mathématiques et la physique dans cette langue étrangère.

Muni de sa certification francophone reconnue par le ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation et l’ambassade de France au Vietnam, il a pris la direction de l’Hexagone et posé ses valises à Lyon.

Un parcours entre Vietnam, Canada et France

Passionné de mathématiques et de nouvelles technologies, il s’orienta tout naturellement vers l’informatique et obtint un diplôme universitaire de technologies, suivi d’une licence dans le même domaine. C’est à l’Institut des sciences et techniques de l’ingénieur de Lyon qu’il décrocha finalement en 2009 sa maîtrise en informatique de gestion.

Fort de ce solide bagage de connaissances et de diplômes, il revint au Vietnam où il enseigna l’informatique plusieurs années à l’Université de l’industrie et à celle des sciences naturelles de Hô Chi Minh-Ville ainsi que le français langue étrangère à l’Institut d’échanges culturels avec la France (IDECAF). Il participa aussi régulièrement aux activités du Club francophone de l’Institut, faisant profiter aux plus jeunes de ses précieuses expériences vécues en France.

Mais le Vietnamien avait envie de poursuivre ses études et de consolider ses acquis en informatique pour les mettre en application dans des études plus poussées. Malgré un emploi du temps bien chargé, il chercha par tous les moyens à décrocher une bourse d’études supérieures en vue de préparer un doctorat en informatique cognitive. Son CV fit sensation puisqu’il décrocha l’objet de ses rêves : une bourse de la francophonie offerte par le Canada. C’est à l’Université du Québec à Montréal qu’il fut accepté en 2014.

Nouveau départ, nouvelles expériences

Le jeune universitaire a donc dû s’adapter à un climat plus rigoureux et à un mode de vie différent. Mais l’école québécoise met en œuvre de bonnes stratégies pour accueillir au mieux les étudiants étrangers. Diverses activités furent donc offertes à Lê Ngoc Tân, l’amenant à côtoyer des personnes de différents milieux, favorisant ainsi de nombreux échanges culturels. C’est par ce biais qu’Angèle Dufresne l’a pris sous son aile et en est devenue tout simplement la marraine.

Son intégration fut donc largement réussie. Très tôt, il s’impliqua dans des associations étudiantes comme "Étude sans Frontières". Il a aussi été bénévole lors des Jeux du Québec en 2016 et de la Fête des neiges de Montréal en 2017.

À l’université, il a travaillé sous la direction de la Professeure Fatiha Sadat durant les cinq dernières années. Son brillant parcours atteignit son apogée le 7 novembre 2019 avec la soutenance de sa thèse intitulée Traduction automatique pour une paire de langues peu dotée, avec un cas d’étude pour le français-vietnamien devant un jury multidisciplinaire. Après présentation du sujet et avoir répondu aux nombreuses questions du jury, il s’est vu attribué le titre de Docteur en informatique cognitive de l’Université du Québec à Montréal avec les félicitations du jury.

Lê Ngoc Tân en compagnie de ses deux marraines Angèle et Huguette.

Premier chercheur à aborder ce sujet en langue française dans différentes tâches, et notamment la traduction automatique, la translittération bilingue et la reconnaissance des entités nommées pour cette paire de langues peu dotée en ressources linguistiques, ici le français-vietnamien, Lê Ngoc Tân vise maintenant un post-doctorat pour aboutir à une carrière académique en parallèle de ses recherches.

Lê Ngoc Tân est extrêmement travailleur. Il a déjà rédigé de très nombreux articles pour des revues scientifiques tels que Traitement automatique des langues naturelles, Transactions on Asian and low resource language information processing (ACM Tallip). Il a participé à des conférences et ateliers de discussion de l’Association pour la linguistique informatique en Amérique du Nord (North American of the Association of computational linguitics - NAACL) ou encore de l’Atelier de traduction automatique (Workshop of the Machine Translation - WMT).

Il y a fort à parier que nous parlerons à nouveau de ce passionné de badminton, d’arts martiaux et de romans policiers d’autant plus qu’il est avant tout un bon vivant et un véritable épicurien. Avec un humour dévastateur, il est toujours prêt à relever de nouveaux défis et sait profiter de ce que la vie lui apporte chaque jour.

Nous avons hâte de suivre sa carrière prometteuse entre Canada, France et Vietnam.

Texte et photos : Huguette Proulx - Hervé Fayet/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Découverte de douze grottes à Quang Binh Les spéléologiques de l’Association britannique pour la recherche de cavernes ont découvert ce week-end douze grottes dans la province de Quang Binh (Centre).