23/11/2018 09:12
Il y a plus de 20 ans, le Musée d’ethnographie du Vietnam a vu le jour à Hanoï. Lieu de conservation et de mise en valeur de l’identité culturelle vietnamienne, surtout celle des minorités ethniques, il s'est affirmé parmi les musées nationaux.
>>Des collections à conserver
>>Les musées doivent se réinventer pour attirer de nouveaux publics

Le Musée d’ethnographie du Vietnam est devenu une destination incontournable pour les touristes.

"La visite au Musée d’ethnographie du Vietnam est une bonne façon de mieux connaître la culture vietnamienne. Je peux y découvrir et comprendre la culture de plus de 50 ethnies vietnamiennes. L’exposition est bien structurée avec des explications en anglais et en français. En plein air, les visiteurs ont l’occasion d’admirer l’habitat typique de plusieurs minorités ethniques", remarque une touriste mexicaine.

L’établissement a été conçu par l’architecte vietnamien Hà Duc Linh, de l’ethnie Tày, et l’ameublement, par l’architecte française Véronique Dollfus. Le musée comporte trois parties: deux espaces d’exposition dans les bâtiments "Tambour de bronze" et "Cerf-volant", et l’espace d’exposition en plein air composé d’une dizaine de maisons typiques de minorités ethniques.

Le bâtiment "Tambour de bronze" présente les 54 groupes ethniques vietnamiens selon une organisation thématique.

À l’intérieur de l’ouvrage "Cerf-volant", les visiteurs peuvent découvrir la culture des pays d’Asie du Sud-Est. Dans l’espace d’exposition en plein air, le musée a construit des ouvrages architecturaux caractéristiques de diverses minorités ethniques: nhà rông (maison commune), nhà dài (maison longue), nhà mô (maison funéraire) d'ethnies des hauts plateaux du Centre (Tây Nguyên); maisons des Kinh du delta du fleuve Rouge, des Cham du delta du Mékong, des Hà Nhi des montagnes du Nord...

Ce musée est un centre de collecte, de recherche et de présentation de la quintessence culturelle vietnamienne, des ethnies minoritaires et des pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Selon Vo Quang Trong, directeur du musée, à ce jour, plus de 200 expositions y ont été organisées, sans compter des dizaines de cours de recyclage et de tables rondes, avec la participation de nombreux experts vietnamiens et étrangers.

Près de 6 millions de visiteurs accueillis

Des jeux traditionnels en plein air sont régulièrement proposés par le Musée d’ethnographie du Vietnam.

Parmi tous les sites de la capitale, le Musée d’ethnographie du Vietnam est devenu un des plus attrayants pour les visiteurs tant vietnamiens qu’étrangers.

D’après Nguyên Duc Long, étudiant de l’Université Dai Nam (Hanoï), "dans le cadre d’une sortie scolaire, j’ai visité le Musée d’ethnographie du Vietnam. Son aménagement est agréable et clair. Il dispose aussi d’un bel environnement avec de nombreuses habitations typiques d’ethnies vietnamiennes".

En une vingtaine d’années depuis son ouverture, cet établissement a accueilli près de 6 millions de visiteurs dont plus de 2 millions d’étrangers. Au cours des neuf premiers mois de l’année, près de 320.000 voyageurs s’y sont rendus. Ce musée est devenu une destination de choix pour de nombreux touristes, pour la plupart étrangers.

"Pour atteindre ces résultats, le musée n’a cessé de renouveler ses activités. Par exemple, de nombreux programmes de présentation de métiers traditionnels ont été organisés en y associant directement des artisans", souligne Vo Quang Trong. Par ailleurs, chaque année, lors du Nouvel An lunaire, de la Journée internationale des enfants (1er juin) et de la Fête de la mi-automne, l’établissement organise de nombreuses activités pour les enfants.

"Depuis trois ans, ma famille participe souvent aux programmes du Musée d’ethnographie du Vietnam. Mes enfants les aiment beaucoup. Les jeux de plein air sont de moins en moins pratiqués. L’organisation de telles activités permet une résurgence des jeux traditionnels dans un lieu public", témoigne Mme Thuân, une Hanoïenne.

Le musée présente aussi des troupes de marionnettes sur l’eau des provinces du delta du fleuve Rouge, qui se font ainsi davantage connaître. "Des centaines de spectacles ont été organisés. Cela contribue à la protection de cet art vietnamien si particulier", indique le directeur du Musée d’ethnographie du Vietnam.

Et d’affirmer que celui-ci s'intéresse beaucoup à sa coopération avec l’étranger. Outre sa colla-boration avec la France depuis 1995, il a tissé des liens avec les musées de nombreux pays dont ceux de l’ASEAN, des États-Unis, du Japon, de la République de Corée, des Pays-Bas, de la Chine, de l’Italie, etc. Par ailleurs, il a reçu les aides des ambassades de Finlande, de Norvège, d’Allemagne et d’Australie au Vietnam, d’organisations internationales dont les Fonds américains Ford et Rockefeller ou encore le Fonds de développement culturel Suède - Vietnam.

Le Musée d’ethnographie du Vietnam s’est classé à plusieurs reprises dans la liste des musées les plus attirants en Asie, classement établi par le célèbre site de voyage TripAdvisor. Il s’est vu décerner de nombreux prix dont celui de "Destination la plus attrayante du Vietnam".

Texte et photos: Hoàng Phuong/CVN


Des chiffres évocateurs
 
- Superficie totale: 4,3 ha, dont une zone d’exposition en plein air de 2 ha.
- 30.000 objets exposés, dont plus de 27.000 vietnamiens, sans compter 115.000 photos, 2.500 vidéos et plus de 900 cassettes audio.
- Plus de 300 expéditions ou missions tant au Vietnam qu’à l’étranger ont été nécessaires pour les collecter.
 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Du fil de cuivre à l’œuvre d’art

Un portail d’information sur le tourisme intelligent de Phu Yên et Hà Nam La province centrale de Phu Yên a officiellement mis en service son portail d’information sur le tourisme qui est également accessible sur les smartphones utilisant IOS et Android.