14/03/2020 00:08
Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, s’est entretenu par téléphone avec le secrétaire du Comité du Parti de région autonome Zhuang du Guangxi en Chine, Lu Xinshe, pour discuter des moyens d’atténuer l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les relations économiques et commerciales bilatérales.
>>Chute des exportations nationales de poivre vers la Chine
>>Promotion de la production agricole pour répondre à la consommation domestique et aux exportations
>>Le commerce extérieur a atteint 36,7 milliards d'USD en 2019

Trân Tuân Anh a salué le travail conjoint entre l’administration du Guangxi et les localités vietnamiennes pour redresser les activités économiques et commerciales, y compris le commerce frontalier. Il a suggéré que les deux parties devraient restaurer la chaîne d’approvisionnement et créer des conditions favorables au dédouanement, répondant ainsi à la demande des populations et des entreprises.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, s’est entretenu par téléphone avec le secrétaire du Comité du Parti de région autonome Zhuang du Guangxi en Chine, Lu Xinshe. Photo :  VNA/CVN

En raison de la pénurie de main-d’œuvre pour gérer les marchandises aux portes frontalières, il a proposé au Guangxi d’élaborer un plan pour augmenter la main-d’œuvre et permettre aux véhicules chinois d’entrer dans les zones de quarantaine aux portes frontalières du Vietnam pour recevoir des marchandises.

Le ministre a également suggéré que l’administration du Guangxi demande aux agences chinoises concernées de créer des conditions favorables aux exportations agricoles et aquatiques vietnamiennes, notamment en autorisant plus de portes frontalières à importer des fruits frais du Vietnam sur les routes frontalières et ferroviaires, ainsi qu’en mettant le pont Bac Luan II, une partie de la porte frontière internationale Mong Cai (Quang Ninh) - Dongxing (Chine), en opération. Il a exprimé son espoir que davantage de produits agricoles vietnamiens seront importés à la frontière de Bang Tuong tandis que l’Administration générale des douanes de Chine accélérera les procédures juridiques pour ouvrir le marché des produits phares du Vietnam tels que le durian, le fruit de la passion, l’avocat, le pomelo, la noix de coco, la pomme cannelle, le nid de salanganes et la patate douce.

Selon le ministre vietnamien, les deux parties doivent immédiatement élaborer un plan d’action pour soutenir le monde des affaires une fois l’épidémie éliminée. Dans le contexte actuel, il a suggéré d’organiser des activités de promotion du commerce sur Internet et de renforcer la coopération en matière de commerce électronique.

Pour sa part, Lu Xinshe a déclaré que l’administration du Guangxi était pour l’essentiel d’accord avec les propositions du Vietnam. Il a proposé d’étendre bientôt plusieurs portes frontalières, de restaurer le transport aérien et les ports reliant le Vietnam et le Guangxi pour faciliter les déplacements entre les deux côtés. Le Guangxi s’associera à des agences compétentes pour ouvrir la porte aux exportations du Vietnam vers la Chine, a-t-il déclaré.

Le ministre Trân Tuân Anh a promis de travailler en étroite collaboration avec les ministères, agences et localités concernés pour étudier la faisabilité des suggestions de la partie chinoise et faire rapport au Comité de pilotage national de la prévention et de lutte contre le nouveau coronavirus pour approbation.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).