05/10/2018 14:27
>>Palestine: Abbas appelle le Quartet à ne pas laisser le jouer pleinement son rôle de médiateur
>>Le président Abbas attendu à Paris pour relancer les pourparlers de paix au Proche-Orient 

Jeudi 4 octobre, le ministre palestinien des Affaires étrangères (AE) a fustigé le retrait des États-Unis de deux accords internationaux. "Se retirer d'accords internationaux est un échappatoire qui ne dégagera pas (les États-Unis) de leur responsabilité juridique," a affirmé le chef de la diplomatie palestinienne, Riyad Al-Malki, dans un communiqué de presse. "La décision des États-Unis réaffirme de nouveau l'irrespect dont fait preuve l'administration du président Donald Trump envers le droit international et l'ordre international fondé sur le droit", a ajouté M. Al-Malki. Il a affirmé que le leadership palestinien continuerait à défendre les droits de son peuple contre les agressions israéliennes continuelles et ceux qui le soutiennent conformément au droit international. Le ministre palestinien a appelé la communauté internationale à s'élever contre "ces attitudes irréfléchies, qui menacent l'ordre et la sécurité internationaux". Mercredi 3 octobre, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, John Bolton, a dit que M. Trump "a décidé que les États-Unis se retireraient de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques et du Protocole de signature facultative concernant le règlement obligatoire des différends." Le même jour, le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a affirmé que Washington se retirait du Traité d'amitié avec l'Iran, de 1955.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang