26/02/2020 23:39
Le ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung, a demandé aux entreprises d’exportation de main-d’œuvre de cesser immédiatement l’envoi de travailleurs dans les zones contaminées par le COVID-19. Les infractions seront punies sévèrement selon la loi.

>>Hanoï isole les personnes venant des zones sud-coréennes touchées
>>Les déplacements en provenance de la République de Corée sous contrôle
 

Le ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung.
Photo : VNA/CVN


Le ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales a insisté sur la nécessité de renforcer la communication auprès des Vietnamiens travaillant actuellement dans les zones touchées, de les encourager à respecter les mesures avancées par les autorités locales.

Pour les travailleurs de retour des zones contaminées, ils seront placés en quarantaine et sous surveillance selon les instructions du ministère vietnamien de la Santé.

Il est également nécessaire d’encourager les travailleurs vietnamiens à l’étranger, notamment ceux à Daegu et dans la province de Gyeongsang du Nord en République de Corée, à éviter les voyages dans les zones contaminées, à limiter les déplacements et à ne pas quitter les pays d’accueil pour limiter les risques de propagation du virus SARS-CoV-2. 


Sur le plan économique, les spécialistes indiquent que l’économie vietnamienne, qui dépend largement du marché chinois, sera grandement affectée si l’épidémie de nouveau coronavirus persiste.

Face à cette situation, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI) a proposé au gouvernement des mesures propres à aider les entreprises à surmonter les difficultés. 
Selon son président Vu Tiên Lôc, la VCCI a demandé d’accélérer les procédures administratives concernant l’investissement et les affaires, particulièrement celles de dédouanement aux postes frontaliers. Elle a également proposé au gouvernement, à la Banque d’État et aux établissements de crédit de diminuer les taux d’intérêt et des impôts pour assister les entreprises des secteurs grandement affectés par l’épidémie. Elle a en outre suggéré d’exonérer de visa touristique à un plus grand nombre de pays et territoires, de diminuer les frais de visa…, afin de favoriser le tourisme.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.