26/02/2019 10:07
Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif, cheville ouvrière de l'accord international sur le nucléaire iranien de 2015, a annoncé lundi soir 25 février sa démission, qui doit encore être acceptée par le président iranien Hassan Rohani.
>>L'Iran appelle l'UE à prendre des mesures en réponse à l'accord nucléaire
>>Les sanctions américaines "ne fonctionnent pas", selon Téhéran
>>Un attentat suicide contre la police fait deux morts dans le Sud-Est de l'Iran

Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Je m'excuse de ne plus être capable de continuer à mon poste et pour tous mes manquements dans l'exercice de mes fonctions", a écrit M. Zarif sur son compte Instagram. La démission de M. Zarif a été confirmée de source officielle iranienne. Mahmoud Vaézi, directeur de cabinet de M. Rohani a cependant "fermement démenti" sur Twitter que le président ait déjà accepté cette démission.

Âgé de 59 ans, M. Zarif a dirigé la diplomatie iranienne pendant tout le premier mandat de M. Rohani (2013-2017) et a été reconduit à ce poste après la réélection du président, qui fait figure de modéré en Iran. "Je suis extrêmement reconnaissant au peuple iranien et à ses dirigeants respectés pour la magnanimité dont ils ont fait preuve pendant 67 mois", ajoute M. Zarif dans son message sur Instagram. M. Zarif a été le négociateur en chef, côté iranien, de l'accord conclu à Vienne en juillet 2015 entre la République islamique et le Groupe 5+1 (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne) pour mettre fin à 12 ans de crise autour de la question nucléaire iranienne.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.