07/11/2019 23:10
Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a affirmé jeudi 7 octobre superviser strictement les activités dans les entrepôts douaniers, prévenir et lutter contre les importations illégales de sucre au Vietnam et la protection de la filière sucrière par les mesures juridiques.
>>Assemblée nationale : interpellations de deux ministres aujourd'hui
>>Le ministre de l’Industrie et du Commerce monte au créneau

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, devant l'Assemblée nationale.
Photo : VNA/CVN

Le ministère de l’Industrie et du Commerce s’engage à travailler en étroite collaboration avec l’Association vietnamienne du sucre et de la canne à sucre et le ministère de l’Agriculture et du Développement rural pour prévenir et lutter contre la contrebande de sucre, enrayer les importations illégales et protéger la filière par les mesures juridiques, a-t-il déclaré.

Questionné sur un lot d’aluminium d’une valeur de 4,3 milliards de dollars dont le marquage de l’origine faisant croire à une origine vietnamienne et destiné au marché américain, il a indiqué que le ministère de l’Industrie et du Commerce a mené début 2017 une inspection conjointe avec le ministère des Finances, le Département général des douanes du Vietnam et le ministère de la Police.

Il s’agit d’une entreprise chinoise à Bà Ria-Vung Tàu (Sud) qui a importé de grandes quantités d’aluminium, les a transportés à l’entrepôt douanier et à la zone de transformation pour l’exportation. Aucune anomalie n’a été découverte dans ses activités d’exportation d’aluminium au moment de l’inspection, a-t-il dit.

Le ministre Trân Tuân Anh a également fait savoir que les organes compétents surveilleront étroitement les activités dans les entrepôts douaniers et imposeront des droits sur les matières premières importées au service de la production et de la consommation intérieures.

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung est également monté au créneau pour fournir des éclairages sur les contenus auxquels s’intéressent les députés, soulignant la nécessité d’aménager la planification du secteur de l’électricité et d’accélérer l’exécution des projets de centrale électrique.

Concluant la séance de questions-réponses dans la matinée, la présidente de l’Assemblée nationale, Nguyên Thi Kim Ngân, a apprécié ce débat parlementaire animé et les réponses claires et précises du ministre Trân Tuân Anh.

La dirigeante a cependant appelé la branche de l’industrie et du commerce à redoubler d’efforts pour remédier aux lacunes qui subsistent encore au regard des exigences de la réalité, et  créer des changements positifs dans les temps à venir.

Au total, 45 députés ont posé leurs questions, neuf députés ont participé au débat, sans compter dix députés qui ont formulé leur questionnaire et 15 autres qui se sont inscrits pour interroger le ministre Trân Tuân Anh.

La règle consiste à ce que les ministres auront d’emblée cinq minutes pour présenter leur rapport et trois minutes pour répondre à chaque question de manière claire et précise. Trois à cinq députés disposent chacun d’une minute pour poser leurs questions.

La présidente de l’Assemblée nationale, Nguyên Thi Kim Ngân, a incité la branche de l’industrie et du commerce à soumettre au gouvernement en 2020 un plan national de développement de l’électricité et un plan national de développement de l’énergie.

La dirigeante a proposé de mobiliser les ressources pour déployer le plan d’électrification des zones rurales, montagneuses, insulaires, et de rajuster le prix moyen de l’électricité, d’accélérer les projets d’électricité majeurs comme Diên Bac Liêu, Long Phu Môn et Thai Binh 2.

Elle a invité à déployer efficacement la stratégie d’importation et d’exportation pour la période 2011-2020, orientations pour 2030, et à élaborer des mesures destinées à régler les difficultés et obstacles rencontrés par les entreprises.

Il faudrait construire le label national vietnamien, assister les entreprises dans la protection de leurs marques sur le marché international, mettre en œuvre les règles sur les recours commerciaux, continuer de simplifier les procédures d’importation et d’exportation et améliorer l’environnement des affaires, a-t-elle ajouté.

Elle a également demandé de réaliser efficacement le plan de mise en œuvre des accords de libre-échange auxquels le Vietnam est partie, de promulguer dans les meilleurs délais les règles sur les marchandises revêtues d’un marquage de l’origine vietnamienne, de prendre des mesures pour contrôler les fraudes sur l’origine et de construire des barrières douanières conformes aux pratiques internationales.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.