15/10/2018 11:52
Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a déclaré lundi 15 octobre que la signature d'un accord sur le Brexit était "essentielle" pour préserver la sécurité en Europe.

>>Brexit: Theresa May face à une semaine délicate, potentiellement décisive
>>Brexit: Londres et Dublin suggèrent des négociations prolongées jusqu'en novembre

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt.
Photo: Xinhua/VNA/CVN


Un tel accord est "essentiel pour notre sécurité parce que nos relations économiques sont au cœur de tous nos partenariats, dont les alliances, vitales, pour la sécurité que nous avons avec nos amis en Europe", a affirmé le chef de la diplomatie britannique dans un communiqué.

Jeremy Hunt participe lundi 15 octobre à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE à Luxembourg. Il va y mettre en avant la nécessité de maintenir une "coopération étroite" entre le Royaume-Uni et l'UE pour se prémunir collectivement contre de "nouvelles menaces mondiales comme les migrations ou les cyber-attaques", ont annoncé ses services.

Sa déclaration intervient à l'ouverture d'une "semaine cruciale pour le Royaume-Uni et pour (ses) partenaires européens": le Brexit est au menu du conseil européen des 17 et 18 octobre, au cours duquel la Première ministre, Theresa May, "présentera sa proposition d'accord à l'UE", a précisé le Foreign Office.

Ce sommet pourrait être décisif dans le règlement du divorce. Il devait initialement marquer la fin des négociations entre Londres et Bruxelles. Mais le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a estimé que des "progrès substantiels" étaient encore nécessaires et un nouveau sommet pourrait être convoqué en novembre pour conclure les discussions.

La question de la frontière irlandaise est une des principales pierres d'achoppement des négociations. Londres et Bruxelles se sont engagés à ne pas réinstaurer de frontière matérielle sur l'île d'Irlande, conformément à l'accord de paix du Vendredi saint signé en 1998, mais cet engagement va à l'encontre de la volonté du Royaume-Uni de quitter le marché unique et l'union douanière européenne.


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.