24/01/2019 08:58
Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, s'est envolé mercredi 23 janvier pour les États-Unis où il discutera, notamment, de la question de l'interdiction des missiles nucléaires à portée intermédiaire avec le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, à Washington.
>>Les États-Unis vont renforcer leur présence militaire en Allemagne
>>L'OTAN va se doter de deux nouveaux commandements aux États-Unis et en Allemagne

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Nous ne pouvons rien faire sans les États-Unis. Par conséquent, nous voulons renforcer notre partenariat et le repositionner où cela s'avérera nécessaire", a dit M. Maas avant son départ.

"Nous ne voulons pas de nouvel antagonisme, nous voulons plutôt une nouvelle coopération", a-t-il dit. Le 2 février 2018, le président des États-Unis, Donald Trump, a menacé de mettre un terme au Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), un accord visant à interdire le lancement de missiles sol-air à portée intermédiaire, sauf si la Russie accepte de détruire ses nouveaux missiles.

Lors d'une récente visite à Moscou, pour tenter de sauver le traité FNI, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a abordé le sujet avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

Alors que le président Trump a annoncé que les soldats américains vont quitter la Syrie, M. Maas cherchera également à évoquer le dossier iranien, ainsi que d'autres questions pressantes, telles que la polémique provoquée par le gazoduc Nord Stream 2, entre la Russie et l'Allemagne, actuellement en construction.

Après Washington, M. Maas se rendra à New York où il participera vendredi à une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur la protection du climat. Depuis le 1er janvier, l'Allemagne est membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.