13/10/2017 00:24
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères (AE), Lê Thi Thu Hang, a informé les médias de la protection de Doan Thi Huong, suspectée du meurtre du ressortissant nord-coréen Kim Chol en Malaisie, lors d’une conférence de presse le 12 octobre à Hanoi.
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang. Photo : VNA/CVN
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang a déclaré que le procès sur Doàn Thi Huong n'a pas encore fini.

"Le ministère des Affaires étrangères s'est coordonné avec les organes compétents dans le pays, l’Ambassade du Vietnam en Malaisie, et les avocats malaisiens pour consolider les arguments et les preuves pour défendre Doan Thi Huong", a-t-elle ajouté.

Le meurtre par empoisonnement de Kim Chol a eu lieu le 13 février à l'aéroport de Kuala Lumpur. Doan Thi Huong est l'un des deux suspects dans l'affaire. L'autre est une femme indonésienne, Siti Aisyah.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyager lors du Têt, un plaisir de jeunes Lors du Têt, on peut facilement voir sur Facebook des statuts plein d’enthousiasme comme "Se réveiller dans un lieu lointain", "Accueillir le Têt en terre étrangère" ou "Fêter pour la première fois le Têt à la frontière"… L’habitude de célébrer le Têt Nguyên Dan auprès de la famille a laissé la place aux pérégrinations permettant de découvrir de nouveaux endroits.