19/08/2018 17:04
>>L'Iran dévoile un nouveau missile balistique de fabrication nationale
>>Iran: Rohani qualifie les États-Unis de pays "peu fiable"

Le ministère marocain des Affaires étrangères a demandé, dans une note adressée au secteur bancaire, le blocage des transactions financières et les importations de matières premières d'origine iranienne. Une décision prise suite à la mise en place de sanctions économiques contre l'Iran par Washington, rapporte le site d'actualité "TelQuel". Ces blocages font suite aux sanctions économiques décrétées par les États-Unis contre l'Iran après le retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien. En effet, le délai de 90 jours accordé par Washington à Téhéran pour "cesser tout comportement dangereux pour la sécurité internationale" au début du mois de mai a expiré le 6 août, indique la même source. Selon des chiffres officiels, le volume des échanges entre les deux pays en 2017 n'a pas dépassé 3,5 millions de dollars contre 1,5 millions de dollars en 2016. La décision marocaine fait suite à une communication de l'ambassade des États-Unis à Rabat portant sur les nouvelles sanctions économiques imposées par Washington, précise "TelQuel". 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.