07/01/2018 09:45
L’heure est à l’optimisme pour le marché immobilier vietnamien en 2018. Plusieurs projets en suspens devraient être relancés. Le volume des appartements invendus en stock est en baisse, et le segment de l’immobilier villégiature devrait exploser. Le point sur la situation.
>>CapitaLand investit 150 millions de dollars dans l'immobilier à HCM-Ville

“Suite à la forte relance de l’économie et aux mesures synergiques prises par le gouvernement et les ministères, le marché immobilier du Vietnam a surmonté la crise et entrera en 2018 dans une période de développement stable“, a estimé Nguyên Trân Nam, président de l’Association des immobiliers du Vietnam.

2018 sera une année placée sous le signe du développement pour le marché immobilier du Vietnam.

Pour davantage de transparence

Le Vietnam continuera d’attirer les investisseurs étrangers à la faveur d’une croissance économique soutenue, comme d’une flexibilité en matière de gestion des flux d’investissement résultant de politiques de l’investissement destinées aux entreprises étrangères, ainsi que l’amélioration de la transparence du marché.

À ce sujet, “bien que la situation s’améliore, de plus grands efforts sont nécessaires“, selon Trang Lê, chef de la section recherche et conseil en développement de la Sarl Jones Lang LaSalle Vietnam (JLL). Selon le classement JLL 2016 de la transparence des marchés immobiliers, le Vietnam apparaît au 68e rang des 109 pays répertoriés. Il s’agit d’une avancée car, en 2014, il était dans le groupe des pays ayant l’indice le plus faible. Il est donc en “transition pour se joindre au groupe des pays ayant un indice intermédiaire“, a constaté la spécialiste Trang Lê. L’amélioration se constate sur divers points comme l’information relative à l’aménagement ou les procédures d’investissement.

La Sarl JLL a rappelé les évaluations de la Banque mondiale (BM) selon lesquelles le Vietnam a fait des progrès dans ce secteur, mais doit redoubler d’efforts. “Le développement des technologies et l’attrait du marché immobilier vietnamien favoriseront l’amélioration de la transparence dans ce secteur“, a indiqué Trang Lê, soulignant que le besoin de transparence augmentera avec la multiplication des investissements dans ce secteur.

Les rapports d’évaluation des consultants en immobilier tels Savills ou CBRE révèlent que ce marché est en pleine croissance, au point de figurer aux côtés des marchés possédant un indice de rentabilité parmi les plus élevés de toute la région. Selon les experts, le Vietnam continuera d’attirer les investisseurs étrangers à la faveur d’une croissance économique soutenue, comme d’une souplesse de gestion des flux d’investissement résultant de politiques de l’investissement et du crédit destinées aux entreprises étrangères. Stephen Wyatt, directeur général de la Sarl JLL Vietnam, a estimé que 2018 sera une année placée sous le signe du développement pour le marché immobilier du Vietnam. “Cela s’explique par la reprise économique et la reconnaissance du pays comme l’un des marchés les plus prometteurs en Asie-Pacifique", a-t-il dit. 

L’immobilier villégiature se positionne

L’immobilier villégiature est en vogue dans certaines localités comme Nha Trang, Phu Quôc et Dà Nang.

Le développement de l’immobilier villégiature dans certaines localités côtières comme Dà Nang, Nha Trang (Centre) et Phu Quôc (Sud) suscitent aujourd’hui un grand intérêt du côté des investisseurs étrangers. Ces trois destinations sont les noms qui reviennent le plus souvent et, plus généralement, le Centre et le Sud du pays qui ont vu en 2016 l’offre bondir avec l’arrivée sur leur marché d’environ 3.000 villas et de 15.000 appartements en condotel (bâtiment utilisé à la fois comme condominium et hôtel).

Le segment de l’immobilier du tourisme sera plus animé en 2018, y compris en propriété puisque, dans une récente enquête, 71,4% des personnes interrogées ont déclaré avoir l’intention d’acquérir une résidence au Vietnam. Une tendance déjà suivie de près par les investisseurs, en particulier singapouriens et japonais, qui s’intéressent aux sites potentiels en matière de développement touristique. Possédant d’indéniables atouts dont d’excellentes infrastructures et un littoral conséquent, la ville de Dà Nang est particulièrement attractive puisque l’on y retrouve notamment le groupe Empire et son projet de complexe touristique Cocobay (100 millions de dollars), le groupe Trung Nam avec Golden Hills (1,6 milliard). Sans compter les projets de Foodinco, Alphanam, Novaland, Phuong Trang, VinaCapital, Quôc Cuong Gia Lai, Gami...

Selon les spécialistes, le marché immobilier du segment du tourisme recèle de grands potentiels au Vietnam. “Les investisseurs étrangers ne prendront guère de risques ici. Ils connaîtront le succès dans leurs investissements“, a affirmé Akihiko Iwatani, le représentant du groupe japonais Haseko. Le président du groupe vietnamien FLC, Trinh Van Quyêt, a confirmé que “le segment du tourisme touristique devrait +exploser+. Dans les temps à venir, de grands groupes développeront de véritables complexes avec hôtels, résidences secondaires, centres commerciaux et de loisirs haut de gamme“.

Doté d’une longue façade maritime et de paysages splendides, le Vietnam est, en toute logique, considéré comme très prometteur en matière d’investissement immobilier. Le pays a d’ailleurs vu ces derniers temps déferler une nouvelle vague d’investissements dans l’immobilier touristique, notamment sur son littoral.
 
Texte et photos : Thê Linh/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.