03/08/2020 18:03
Selon un expert de la Sarl Jones Lang LaSalle (JLL), les investisseurs nationaux et étrangers suivent toujours activement le marché hôtelier haut de gamme au Vietnam. Les opportunités de transfert dans les centres-villes continuent ainsi d'être recherchées.
>>Le Vietnam progresse au 56e rang de l'indice mondial de transparence immobilière de JLL
>>Quelles zones vont dominer le marché immobilier au 2e semestre ?
>>L’immobilier industriel en vogue

Banyan Tree Lang Cô resort dans la province centrale de Thua Thiên-Huê.
Photo  : T.Linh/CVN

Les investisseurs sont souvent attirés par les hôtels 4-5 étoiles dans les centres-villes, en grande partie en raison de la rareté de terrains vacants pour le développement de nouveaux projets. Notamment, la restriction des conditions de prêt pour les investisseurs domestiques devrait attirer davantage de capitaux étrangers.

Les experts immobiliers s'attendent à plus de transactions de la part d'entreprises étrangères et d'autres propriétaires de projets immobiliers, ainsi que de petits et moyens projets hôteliers à travers le pays au cours de la période post-COVID-19.

Avant l'épidémie de COVID-19, la valeur des transactions de transferts d'hôtels au Vietnam en 2019 a été estimée à environ 358 millions de dollars. Le volume des transactions hôtelières au Vietnam a représenté environ 17% du total des transactions en Asie du Sud-Est.

Hô Chi Minh-Ville est l'un des marchés les plus recherchés au Vietnam mais le marché côtier est considéré comme ayant plus d'opportunités d'investissement, comme l'achat d'un hôtel Sheraton de 280 chambres dans la ville de Nha Trang. Cependant, Hanoï a toujours été évaluée comme l'un des marchés potentiels pour l’investissement hôtelier au Vietnam grâce à ses perspectives économiques et à la croissance stable de son industrie du tourisme.

Il y a eu deux transactions hôtelières notables à Hanoï au cours du passé récent: les ventes d'actions de l'hôtel InterContinetal Hanoi Westlake de 138 chambres et de la zone résidentielle avec services hôteliers Somerset Westlake Hanoi de 90 chambres. Depuis la propagation de l'épidémie de COVID-19, Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, deux principaux marchés, ont tous deux connu une baisse générale de l'indice RevPAR (niveau de revenu sur les chambres disponibles).

Selon JLL, l'indice RevPAR du marché hôtelier vietnamien a augmenté de 7,4% par an pendant une période continue de cinq ans de 2014 à 2019. L'offre hôtelière a augmenté de 7,6% d'une année sur l'autre et le nombre total d'arrivées de touristes a également augmenté en moyenne de 9% en glissement annuel. Cette croissance synchronisée a apporté des résultats commerciaux positifs à l'industrie hôtelière.

Depuis mai 2020, les indices RevPAR à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville ont de nouveau enregistré une croissance. Selon des experts, les hôtels à Hanoï répondent aux besoins des touristes nationaux et des voyageurs d'affaires des provinces voisines, qui sont moins touchées par l'impact des fermetures des frontières.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.