23/10/2018 16:36
Grâce à un environnement macroéconomique stable et une croissance considérable, le Vietnam demeure l’une des premières destinations pour les investisseurs sud-coréens.
>>Le Vietnam déroule le tapis rouge pour les entreprises sud-coréennes
>>Le Vietnam renforce la promotion de l’investissement en République de Corée

Le premier afflux des investissements sud-coréens s’est produit dans les secteurs à fort besoin de main-d'œuvre dont le textile-habillement.
Photo: VNA/CVN

Jusqu’au 20 juin 2018, la République de Corée est restée au premier rang parmi les pays et territoires investissant au Vietnam. Les engagements d’investissement sud-coréens se sont élevés à 61,67 milliards de dollars, représentant 18,6% du total des investissements directs étrangers au Vietnam, devant le Japon (55,45 milliards de dollars), Singapour et Taïwan (Chine). Les exportations des entreprises sud-coréennes installées au Vietnam, dont une part importante vient de Samsung, représentent un tiers des exportations nationales.

Selon l’Agence sud-coréenne de promotion du commerce et de l’investissement (KOTRA), les investissements sud-coréens vers le Vietnam sont arrivés en quatre phases. Le premier afflux s’est produit dans les secteurs à fort besoin de main-d'œuvre tels que textile-habillement et chaussures.

Depuis le milieu des années 2000, les entreprises sud-coréennes ont concentré leurs investissements dans le secteur de l'électronique, créant un  deuxième afflux. Le troisième afflux concernait le commerce de détail de biens de consommation. Et à ce jour, le quatrième afflux va vers le secteur bancaire, la bourse et les technologies financières à travers les opérations de fusion-acquisition (M&A).

Afflux d’investissements sud-coréens

Ces deux dernières années, le marché financier du Vietnam a vu une participation croissante d'investissements sud-coréens. En mars dernier, le fonds de placement de la compagnie Korea Invesment Management (KIM) est devenu le principal actionnaire du courtier boursier vietnamien Ban Viêt, avec un taux de participation de 5,08%.

La bourse du Vietnam a accueilli un afflux d’investissements sud-coréens à travers les opérations de fusion-acquisition. En septembre 2017, KB Securities, filiale de KB Financial, a injecté 33 millions de dollars pour acquérir près de 100% du capital du courtier boursier Maritime (MSI). En novembre 2017, la banque Investment & Securities Co Ltd a rehaussé sa participation dans le capital du courtier Woori CBV à 96,16%.

Dans le domaine du crédit à la consommation, on observe également une arrivée massive d’investissements indirects en provenance de la R. de Corée. La compagnie Shinhan Card a acquis, pour 3.420 milliards de dôngs, la compagnie Prudential Finance et Lotte Card a dépensé 1.734 milliards de dôngs pour acheter la compagnie financière Techcombank. À l’heure actuelle, les investisseurs financiers sud-coréens débarquent au Vietnam avec notamment Lotte Card, Shinhan Card, KEB Hana, Industrial Bank of Korea, Kookmin, Busan, Nonghyup, Shinhan Bank, entre autres.

La bourse du Vietnam attire les investisseurs sud-coréens.
Photo: Manh Tu/VNA/CVN

À l’égard des tendances d’investissement, de grands groupes et entreprises sud-coréens continuent à investir dans différents secteurs au Vietnam: industrie électronique (Samsung, LG et leurs entreprises auxiliaires); distribution, commerce de gros et commerce de détail (Lotte, Shinseghe, E Mart); finance et assurance(Shinhan, Woori, KEB, IBK, KB, Hanwha, etc.); énergies (KEPCO, Doosan, Samsung,Taekwang, etc.); exploitation pétrolière et gazière et fabrication des produits chimiques (GS, SK, Samsung, etc.); agriculture (CJ), etc.

Le secteur bancaire et financier est devenu un nouvel aimant. Le Vietnam est en effet un marché de 90 millions d’habitants dont 70% ne possèdent pas de compte bancaire. L’essor visible de la classe moyenne constitue aussi un facteur attractif. Les fusions-acquisitions continuent de se poursuivre. La restructuration du système bancaire effectuée par le gouvernement vietnamien offre de nouvelles opportunités aux investisseurs sud-coréens voulant se lancer au Vietnam et emporter un morceau des banques de détail.

Dans le domaine boursier, le Comité national de la Bourse a fait savoir que l'ensemble des 20 fonds de placement domestiques du Vietnam voient la participation d’actionnaires sud-coréens.

Dans le contexte où le gouvernement vietnamien déploie des efforts pour renforcer l'actionnarisation et le désinvestissement de l'État des entreprises publiques, il est évident que les investisseurs sud-coréens sont intéressés par le marché boursier national. Cette présence croissante d'investisseurs sud-coréens apportera des bénéfices en matière de capitaux et de technologies et de meilleurs services aux consommateurs. Cependant, cela pose un grand défi pour les entreprises vietnamiennes, en particuliers les banques et entreprises de prestation de services de crédit à la consommation.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.