03/03/2012 11:28
Le marché des motos du Vietnam pourrait bien être saturé plus tôt que prévu, selon des spécialistes devant la nette progression actuelle, mais aussi future, des capacités de production des constructeurs.

Le marché des motos du Vietnam pourrait bien être saturé plus tôt que prévu. Photo : CTV/CVN


Selon les projections du ministère de l’Industrie et du Commerce, ce seront environ 33,5 millions de motocycles qui seront en circulation au Vietnam en 2020, ce qui représente un véhicule pour 2,97 personnes.

Lors d’un récent colloque sur la planification du secteur automobile, le professeur Kenichi Ohno de l’Institut nationale d’étude de politiques du Japon a indiqué que le marché des véhicules sera saturé à partir de 30 millions d’unités. «Le marché vietnamien pourrait être saturé dans seulement une dizaine d’années», a-t-il souligné.

Une offre déjà supérieure à la demande

Actuellement, les unités de production de motos sont dans une phase de développement de leurs capacités afin de suivre la consommation domestique qui va croître de plus en plus dans les prochaines années.

Honda Vietnam est toujours le premier constructeur au Vietnam avec 2 millions de véhicules par an. Photo : CTV/CVN


Aujourd’hui Honda Vietnam est toujours le premier constructeur au Vietnam avec 2 millions de véhicules par an grâce à ses deux usines dans la province de Vinh Phuc (Nord). Il devrait atteindre les 2,5 millions d’unités avec la mise en service en fin d’année de sa troisième usine dans la zone industrielle de Dông Van, dans la province septentrionale de Hà Nam.

Il est suivi par Yamaha Vietnam qui a décidé d’investir près de 30 millions de dollars pour agrandir son usine en vue de porter sa production annuelle à 1,5 de véhicules.

Dans le haut de gamme du deux-roues, le leader du marché des scooters est Piaggio Vietnam qui produit annuellement 300.000 exemplaires. Photo : CTV/CVN


Dans le haut de gamme du deux-roues, le leader du marché des scooters est Piaggio Vietnam qui produit annuellement 300.000 exemplaires. Le constructeur italien entend faire de sa filiale vietnamienne un des ses centres de production et d’exportation majeures.

À ces grandes figures s’ajoutent les autres constructeurs tels le coréen SYM ou le japonais Suzuki, lesquels atteindront d’ici la fin de cette année une production totale de près de 5 millions de motos.

Du fait de ces capacités de production croissantes en prévision du futur, l’offre est aujourd’hui supérieure à la demande sur le marché.

Prévision générale d’une évolution à la hausse du marché

Les constructeurs analysent bien évidemment les tendances actuelles du marché vietnamien.

Ainsi, les scooters de haut de gamme de Piaggio, qui bénéficient en outre d’un phénomène de mode «traditionnel» lié à son histoire comme à ses produits, suscitent de plus en plus l’intérêt du consommateur vietnamien. Vendus à un prix allant de 43,9 à 52,5 millions de dôngs, soit davantage que ses concurrents Honda, Yamaha et SYM qui toutefois ne proposent en général que de la moyenne gamme, le constructeur italien pressant une hausse de ses ventes.

Les scooters de haut de gamme visent une clientèle urbaine aisée. Photo : CTV/CVN


Et de fait, après avoir présenté à Milan de son nouveau modèle Fly en octobre dernier, le directeur général de Piaggio Vietnam Constantino Sambuy a clairement fait entendre que le Vietnam est le deuxième marché visé par ce constructeur. «La consommation d’environ 3 millions de motos par an dans ce pays donne de meilleures perspectives aux ventes de Piaggio Vietnam dans les années à venir», affirme-t-il en précisant que ce dernier vise une clientèle urbaine aisée. Ce qui bien sûr n’empêche pas Piaggio Vietnam de vouloir exporter son Fly sur d’autres marchés en pleine croissance...

Selon les statistiques, environ 3,3 millions de motos sont vendues au Vietnam chaque année, Honda Vietnam en représentant a lui seul près de 2,1 millions.

Lors d’une récente visite au Vietnam, des hauts responsables de la maison mère Honda ont indiqué renforcer l’exportation de leurs produits construits au Vietnam, en exploitant pleinement la capacité de Honda Hà Nam qui ouvrira fin 2012.
                                                                                                                   Câm Sa/CVN


  











Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Un succès renversant pour la maison à l’envers Au 44, rue Hô Xuân Huong, dans l’arrondissement de Ngu Hành Son, ville de Dà Nang, une maison bâtie à l’envers attire des visiteurs venus des quatre coins du pays.