08/01/2019 22:31
À l’approche du Têt 2019, la demande de petites coupures de billets de banque augmente. Malgré des frais exorbitants, beaucoup choisissent de changer leur monnaie sur le marché noir plutôt que dans les banques. Un service au noir également disponible sur internet.
>>Des lì xì originaux pour le Têt du Chien
>>À l’approche du Têt, le marché des billets étrangers pour les lì xì s’agite

Des nouveaux billets de la Banque d'État du Vietnam.

Un mois avant le Têt Ky Hoi (Année du Cochon), les habitants se précipitent dans les bureaux de change pour acheter des petites coupures de billets de banque qu’ils glisseront dans des enveloppes rouges à offrir, les "lì xì" (étrennes), ou qu’ils déposeront en offrande dans les temples et pagodes.

Pour attirer les clients, les bureaux de change leur offrent ces petites enveloppes rouges échangées pendant le Têt. Plus le Têt Nguyên Dán approche, plus les frais de change de la monnaie augmentent. Les billets neufs de moins de 10.000 dôngs se font rares.

Au cours des deux dernières semaines, les frais de change pour obtenir des billets de 500 dôngs ont augmenté de 200 à 300% par rapport à l’an dernier, ceux de 10.000 à 100.000 dôngs de 5 à 10%, et ceux de 1.000 à 5.000 dôngs de 10 à 13%.

Quand la demande dépasse largement l'offre

Les frais d’échange des billets de moins de 10.000 dôngs sont très élevés. Dans certains bureaux, les clients qui en demandent sont obligés d’en acheter au moins 1.000! Les billets de 500 dôngs sont particulièrement rares et difficiles à trouver car la Banque d'État du Vietnam (BEV) les imprime en nombre très limité.

Plus le Têt Nguyên Dán approche plus des frais de change des monnaies augmentent. Photo: Ngoc Mai/CVN

Un service de change de monnaie est désormais disponible en ligne, note Mme Trang, cliente d’un bureau de change de l’arrondissement de Hà Dông à Hanoï.  Le service fonctionne comme pour l’achat de marchandises en ligne: le client déclare un montant à changer, puis les billets de banque lui sont livrés à domicile. Les informations sur les frais de change et les tarifs de livraison sont disponibles en ligne.

De nombreux bureaux fournissent également un service de change de devises sans autorisation étatique. Actuellement, les clients achètent un billet de deux dollars pour 50.000 à 60.000 dôngs, un montant bien supérieur à celui des banques commerciales, dans lesquelles un dollar s'échange contre 23.130 de dôngs.

Les billets à faible valeur se font donc rares sur le marché. En cause, la BEV, qui ces dernières années a préconisé de ne pas émettre de ces billets pendant Nouvel An lunaire pour éviter le gaspillage. Elle imprime seulement des nouveaux billets de plus de 10.000 de dôngs. Grâce à cette politique, l’État prévoit une économie d’environ 280 milliards de dôngs pour l’année 2018.

Nguyên Tùng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.