11/10/2020 09:19
La pandémie de COVID-19 ne ralentit pas la grande distribution dans sa domination du marché national. Le secteur est marqué par l’afflux récent de détaillants japonais.
>>Les détaillants japonais débarquent massivement au Vietnam
>>Le secteur du commerce de détail croît de 10,6%
>>Les fournisseurs vietnamiens s'approchent des distributeurs étrangers
>>Nouvelles opportunités pour la vente au détail et les franchises
>>Le marché vietnamien de la vente au détail en pleine mutation

Selon le Département général des statistiques, au cours des sept premiers mois de 2020, les ventes au détail au Vietnam ont augmenté de 3,6% par rapport à l’année dernière, atteignant 2.218.000 milliards de dôngs. Ce marché national se démarque dans la région et même dans le monde en affichant un bon accroissement malgré la crise sanitaire. Avec une croissance moyenne annuelle de plus de 10% ces dernières années, le commerce de détail du Vietnam est au premier rang en matière d’attractivité pour les investisseurs étrangers.

Sur les sept premiers mois de l’année, le secteur du commerce de détail et de vente en gros a attiré près de 1,1 milliard d’USD d’investissement direct étranger.

En 2019, ces ventes ont été estimées à plus de 161 milliards d’USD, soit une augmentation de près de 18,9 milliards par rapport à 2018. D’après les analystes, avec un marché de près de 100 millions d’habitants, des salaires de plus en plus élevés et une économie se développant de façon stable, le pays reste, malgré l’actuel contexte complexe, un marché particulièrement attractif pour le commerce de détail. En particulier, la classe moyenne en croissance rapide est le public majeur des détaillants et permet d’élargir la marge de croissance du secteur. Si ce taux reste élevé comme les années précédentes, dans seulement deux ans, le marché de détail du Vietnam pourrait peser 200 milliards d’USD.

Selon les chiffres du ministère du Plan et de l’Investissement, sur les sept premiers mois de l’année, le secteur de la vente en gros et du commerce de détail a attiré près de 1,1 milliard d’USD d’investissements directs étrangers, occupant le 4e rang des 18 secteurs de choix des investisseurs étrangers au Vietnam.

Fin 2019, le pays recensait 8.500 marchés, 1.085 supermarchés et 240 centres commerciaux ainsi que des milliers de supérettes de diverses chaînes. D’après les estimations du ministère de l’Industrie et du Commerce, le commerce de détail moderne est en plein boum au Vietnam, occupant maintenant 25% du total des ventes au détail. Il s’agit d’un pourcentage encore faible face aux autres pays d’Asie du Sud-Est - Philippines (33%), Thaïlande (34%), Malaisie (60%) et Singapour (90%) - et qui révèle les larges potentialités encore à exploiter. Les perspectives sont immenses au Vietnam avec sa population de près de 100 millions d’habitants dont les dépenses par foyer sont estimées à 714 USD par mois cette année et affichent une croissance annuelle de 10,5% par an.

Les Japonais veulent leur part du gâteau

Après Aeon, Takashimaya, FamilyMart, MiniStop, 7-Eleven (filiale de label américain implantée au Japon)..., le marché domestique de vente au détail continue d’émerger et le nombre de points de vente d’entreprises japonaises de se développer, et ce malgré un marché difficile.

En dépit de l’épidémie de COVID-19, la joint-venture entre BRG Group (Vietnam) et Sumitomo Corporation (Japon) se prépare à ouvrir un deuxième supermarché FujiMart au 36, Hoàng Câu, dans l’arrondissement de Dông Da, à Hanoï. L’ouverture fin 2018 du premier supermarché au 142, rue Lê Duân, avait été un franc succès.

FujiMart n’est pas la seule marque de distribution japonaise à avoir choisi cette période difficile pour se lancer. La célèbre marque de mode Uniqlo a également ouvert son premier magasin à Hanoï, dans le Centre commercial Vincom de l’arrondissement de Dông Da. Le magasin est réparti sur deux étages du Vincom dans la rue Pham Ngoc Thach. C’est l’un des plus grands magasins de mode de la capitale.

En 2019, les ventes au détail du pays ont été estimées à plus de 161 milliards d’USD.

À Hô Chi Minh-Ville, fin juillet dernier, Muji a également ouvert au Centre commercial Parkson son premier pop-up store au Vietnam. La chaîne de magasins de détail de Muji est célèbre en Europe pour sa large gamme de produits allant des appareils électroménagers aux meubles en passant par les vêtements et les cosmétiques. Toujours dans la mégapole du Sud, Miki House, une marque de vêtements haut de gamme pour enfants, après cinq ans d’étude du marché vietnamien, a également ouvert son premier magasin dans le centre commercial japonais Akuruhi (rue Trân Quang Khai, 1er arrondissement à Hô Chi Minh-Ville). La Société de cosmétiques Matsumoto Kiyoshi envisage également d’ouvrir un magasin au Vietnam.

La liste des détaillants japonais pénétrant le marché vietnamien ne cesse de s’allonger. Leur implantation est planifiée depuis longtemps et fait suite au succès d’Aeon ou encore de Takashimaya... Aeon Group est en effet un "exemple" de succès rapide dans le secteur de la vente au détail à Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et Binh Duong (Sud) avec cinq grands centres commerciaux et il continue de développer ses points de vente. Selon Nishitohge Yasuo, directeur général d’Aeon Vietnam, Aeon prévoit d’ouvrir un 6e centre commercial à Hai Phong (Nord) d’ici la fin de l’année et d’investir dans un autre dans l’arrondissement de Hoàng Mai à Hanoï.

En avril dernier, Takashimaya a annoncé ses premiers bénéfices après quatre ans de présence sur le marché vietnamien. Selon l’agence de presse japonaise NNA, le détaillant établi depuis 180 ans a annoncé que Takashimaya à Hô Chi Minh-Ville avait réalisé un bénéfice de 100 millions de yens (environ 929.000 USD) sur un chiffre d’affaires de 2 milliards de yens (+12,4% en un an).

Le pays du Soleil-Levant compte quatre célèbres marques de supérettes dont trois implantées au Vietnam - FamilyMart, MiniStop et 7-Eleven -, tandis que la chaîne Lowson étudie également le marché vietnamien. Alors que de nombreuses marques étrangères quittent le Vietnam en raison de la pression de la concurrence et des difficultés dues au COVID-19, le fait qu’Aeon, FamilyMart, MiniStop ou 7-Eleven... continuent de diversifier leurs activités et que d’autres marques de vente au détail japonaises viennent investir montre l’ampleur des potentialités du marché vietnamien.

Selon Hirai Shinji, représentant en chef de la JETRO à Hô Chi Minh-Ville, les investissements japonais dans les activités non manufacturières et de vente au détail destinées au marché vietnamien ont considérablement augmenté. "L’ouverture d’un magasin Uniqlo dans la mégapole du Sud fin 2019 et récemment à Hanoï montre que le Vietnam attirera l’attention de nombreuses autres entreprises japonaises".

Le fait que les entreprises japonaises développent leurs activités au Vietnam dans le contexte actuel de chute de la croissance du marché de la vente au détail dans de nombreux pays, en particulier au Japon avec une baisse à deux chiffres, n’est, selon les experts, "pas très surprenant".
 
Texte et photos : Thê Linh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Hanoï :  QR-Code pour tourisme en sécurité Dans le cadre du programme "Tourisme en sécurité au Vietnam", appliqué sur les entrepôts App Store (iOS) et Google Play (Android) ou scannez le code QR, le QR-Code a été mis en place à la Cité impériale de Thang Long, aux temples de Voi Phuc (temple des Éléphants agenouillés) et Quan Thanh.