15/10/2018 22:48
Le marché de l’ASEAN offre d’énormes opportunités aux entreprises vietnamiennes mais elles peinent encore à les capitaliser après la naissance de la Communauté économique de l’ASEAN (AEC).
>>Communauté économique de l’ASEAN - Opportunité pour le peuple et l’entreprise
>>Plus de 50% des entreprises ne sont pas prêtes à l'intégration

Avec un marché de 660 millions de personnes et un PIB devant atteindre 2.500 milliards de dollars d’ici 2030, l’AEC offre de nombreuses opportunités aux entreprises vietnamiennes, ont relevé les experts lors d’un séminaire tenu récemment à Hô Chi Minh-Ville. Toutefois, après près de trois ans d’établissement de l’AEC, les produits d’autres pays de l’ASEAN brillent par leur présence, alors que les entreprises vietnamiennes ont encore négligé ce marché, ont-ils constaté.

Vue du séminaire sur les exportations vietnamiennes vers l’ASEAN, tenu récemment à Hô Chi Minh-Ville. Photo: thuonggiaonline/CVN

Selon Nguyên Thi Tuê Anh, directrice adjointe de l’Institut central de gestion économique (CIEM), par rapport à d’autres accords commerciaux, les engagements en matière de réduction tarifaire dans l’AEC sont les plus élevés et avec une entrée en vigueur rapide.

Le Vietnam a achevé la feuille de route sur la réduction tarifaire de l’AEC. Par conséquent, les entreprises vietnamiennes ont la possibilité d’exporter les produits correspondant aux avantages comparatifs du Vietnam et d’élargir leurs marchés. En outre, les entreprises vietnamiennes bénéficient également d’un traitement préférentiel quand elles importent les produits et services en raison de la réduction des droits de douane, et des sources d’approvisionnement de qualité. Or, la structure des produits des pays de l’ASEAN est assez similaire, ce qui entraîne une concurrence féroce, en particulier dans les secteurs protégés. Pour ne rien arranger, la qualité des ressources humaines reste modeste, de même que la capacité des entreprises de tirer profit des opportunités.

Pham Thành Kiên, directeur du  Département de l’industrie et du commerce de Hô Chi Minh-Ville, a fait savoir que les exportations vers l’ASEAN en provenance de la mégapole du Sud ont augmenté de 3,31 milliards de dollars en 2016 (+13% par rapport à 2015) à 3,47 milliards de dollars en 2017 (+4% comparé à 2016). Mais le chiffre d’affaires à l’export n’a pas connu une hausse subite après la création de l’AEC. Entre-temps, les importations vietnamiennes en provenance de l’ASEAN ont augmenté de 7,2 milliards de dollars en 2016 à 8,15 milliards de dollars en 2017 (+13%). Elles dépassent actuellement de 2,6 fois les exportations.

Pour saisir les opportunités et promouvoir efficacement les avantages de l’adhésion à l’AEC, les entreprises doivent redoubler d’efforts pour améliorer leur compétitivité, se rénover et construire leur propre stratégie commerciale pour pénétrer ces marchés, a suggéré Pham Thành Kiên. Leur stratégie commerciale devrait suivre de près la tendance de consommation de chaque pays de l’ASEAN, et les entreprises ont l’intérêt à s’associer avec les distributeurs étrangers prestigieux, car les produits de chaque pays, de chaque entreprise font partie des chaînes de valeur régionales ou mondiales, a-t-il encore indiqué. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Du fil de cuivre à l’œuvre d’art

Un portail d’information sur le tourisme intelligent de Phu Yên et Hà Nam La province centrale de Phu Yên a officiellement mis en service son portail d’information sur le tourisme qui est également accessible sur les smartphones utilisant IOS et Android.