26/06/2021 16:02
Plusieurs responsables de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont dénoncé vendredi 25 juin le "paternalisme" de certains pays plus riches concernant la distribution des vaccins, mettant en avant un manque de vaccins plutôt qu'un manque de préparation dans les pays à revenu plus bas, tandis que le directeur général de l'OMS a averti que la communauté mondiale était "en train d'échouer".

>>La Thaïlande accélère la vaccination de ses prisonniers face à une vague de COVID-19
>>Hanoï : des collectes de fonds pour soutenir la lutte contre le COVID-19

 

Lors d'une séance de vaccination en France, le 4 mars. Photo : AFP/VNA/CVN 


Une question d'un journaliste sur la façon dont les pays à faible revenu pourraient administrer "des centaines de millions" de doses a suscité des réactions passionnées parmi les responsables de l'OMS lors d'une conférence de presse.

Bruce Aylward, conseiller principal du directeur général de l'OMS, a souligné que de nombreux pays à faible revenu "ont des décennies d'expérience dans la conduite de campagnes de masse" dans le domaine de la vaccination.

Mais il a ajouté dans le même temps que le manque de vaccins était un défi plus important, soulignant que le dispositif COVAX, l'initiative internationale de vaccination contre la COVID-19 dirigée par l'OMS, a eu "zéro dose de vaccin AstraZeneca" et "zéro dose de vaccin Johnson & Johnson" ce mois-ci.

Michael Ryan, directeur exécutif du Programme d'urgence sanitaire de l'OMS, a noté que "de nombreux pays du Sud sont bien meilleurs que les pays du Nord pour assurer la vaccination de masse de leur population".

Selon M. Ryan, l'attitude des pays qui refusent de partager les vaccins de peur que les pays à faible revenu ne les gaspillent témoignent d'un "paternalisme" et d'un "état d'esprit colonial".

"Cette attitude doit appartenir au passé", a de son côté déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

"La différence est entre les nantis et les démunis, et ce qui expose maintenant complètement l'injustice de notre monde. L'injustice, l'inégalité", a-t-il indiqué.

"Le monde en tant que communauté internationale est en train d'échouer. En tant que communauté mondiale, nous échouons", a-t-il conclu. 

 

Xinhua/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.