29/07/2018 08:03
Grâce aux mains habiles et à la riche imagination des femmes H’mông, de simples étoffes de lin deviennent de magnifiques costumes multicolores.
>>Préserver le tissage de brocatelle de Tà Lài
>>Lancer de "Pao", un jeu traditionnel des H’mông
>>Médecine et pharmacopée H’mông

La production de ces habits requiert plusieurs phases de tissage et de teinture plutôt complexes.

Les femmes doivent donc être formées très tôt à ce savoir-faire exigeant et peu échappent à cette obligation. En effet, la finesse du travail et l’assiduité des femmes près du métier à tisser constituent un critère permettant d’apprécier les talents et la vertu de la gente féminine H’mông.


 
Texte et photos: Pham Ngoc Bang/DTMN/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Les touristes japonais succombent aux charmes de Dà Nang Dà Nang déploie des décors magnifiques entre plages de sable blanc, paysages montagneux, pagodes et grottes pittoresques. Étant l’un des quatre grands pôles touristiques du Vietnam, aux côtés de Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et Huê, la plus grande ville du Centre est une destination prisée des touristes japonais.