14/06/2011 03:12
Le Premier ministre désigné au Liban, Najib Mikati, a annoncé le 13 juin, après cinq mois de négociations ardues, un nouveau gouvernement de 30 ministres dominé par le puissant Hezbollah chiite et ses alliés.
"Nous avons surmonté les obstacles et nous allons nous mettre tout de suite au travail", a affirmé Najib Mikati à la presse à l'issue de l'annonce de la formation du gouvernement.

Le Hezbollah et ses alliés, notamment le chrétien Michel Aoun, se sont taillés la part du lion avec 19 portefeuilles, dont la Justice et la Défense, le reste (11) étant réparti entre les partisans du président de la République, Michel Sleimane, de M. Mikati et du leader druze Walid Joumblatt, considérés comme "neutres".

Sur ces 19 postes, deux vont au Hezbollah, les 17 autres reviennent à ses alliés.
"Que vous soyez au pouvoir ou dans l'opposition, c'est votre gouvernement à tous (...) ce gouvernement sera celui de tout le Liban et oeuvrera pour tous les Libanais", a affirmé M. Mikati, dans un message d'unité.

"Le respect du Liban de ses engagements régionaux et internationaux est l'une des constantes de la politique du gouvernement (...) il n'y aura pas de compromis au niveau de l'intérêt national", a assuré M. Mikati.

Le nouveau gouvernement ne comprend aucune femme.

AFP/VNA/CVN
14/6/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.