10/03/2018 16:01
Le président libanais Michel Aoun a appelé vendredi 9 mars la directrice exécutive du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), Henrietta H. Fore, à contribuer à s'attaquer à la crise des réfugiés syriens au Liban "afin d'atténuer leurs souffrances".
>>En Jordanie, un salon de l'emploi pour aider les réfugiés syriens
>>Paris veut organiser une conférence sur le retour des réfugiés syriens au Liban

Des réfugiés syriens dans leur camp gravement endommagé par un incendie, à Bar Elias, dans la vallée de la Bekaa (Liban).
Photo : AFP/VNA/CVN

"Les enfants syriens nés au Liban depuis le début de la guerre en Syrie en 2011 ont sept ans aujourd'hui. Ils vivent dans des conditions sanitaires, sociales et éducatives difficiles, malgré l'aide que le Liban fournit à eux et à leur famille", a souligné M. Aoun à Mme Fore, selon les propos rapportés par l'Agence nationale de l'information (NNA) du Liban.

L'État libanais a subi de lourdes pertes en termes d'infrastructures éducatives et sociales, ce qui a affecté négativement les ressources de l'État au service des enfants libanais, sans parler des difficultés que rencontrent les jeunes diplômés libanais pour trouver du travail sur un marché de l'emploi saturé par le grand nombre de travailleurs syriens, a fait valoir le président.

Les Nations unies et leurs agences devraient prendre en compte les dangers auxquels les pays d'accueil peuvent être exposés lorsqu'ils aident à résoudre les crises des pays voisins, a indiqué le président.

De son côté, Mme Fore a salué les efforts du Liban pour accueillir des réfugiés syriens.

"Les Libanais méritent un soutien international. L'UNICEF parlera d'une voix forte pour soutenir le Liban et veillera à défendre ses droits", a affirmé Mme Fore.
 
Xinhua/VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.