24/05/2021 10:06
Le vice-Premier ministre laotien Kikeo Khaykhamphithoune a hautement apprécié le soutien opportun et efficace du Parti, de l'État et du peuple vietnamiens accordé à son pays dans la lutte contre le COVID-19.
>>Cinquante-huit nouveaux cas signalés au cours des 12 dernières heures
>>COVID-19 : le ministre de la Police apprécie les contributions de la police

Cérémonie pour honorer les experts de la santé vietnamiens, le 23 mai à Vientiane.
Photo : VNA/CVN

Une cérémonie a été organisée dimanche 23 mai à Vientiane par le ministère de la Santé du Laos pour honorer les experts de la santé vietnamiens qui ont été envoyés pour aider le pays dans sa lutte contre la pandémie de COVID-19.

Kikeo Khaykhamphithoune a décrit cette assistance comme une démonstration vivante de la grande amitié, de la solidarité spéciale et de la coopération intégrale entre les deux Partis, les deux États et les deux peuples.

Il a salué les réalisations faites par les experts médicaux vietnamiens au cours de ces dix derniers jours au Laos, affirmant qu'avec leur aide, le Laos avait été en mesure de mieux freiner la propagation de la pandémie et de réduire les cas de COVID-19.

Le vice-Premier ministre laotien a exprimé sa conviction que les relations bilatérales continueraient de se développer dans les années à venir.

Lors de la cérémonie, le ministre laotien de la Santé, Bounpheng Phoummalaysith, a remis des certificats de mérite aux experts vietnamiens en reconnaissance de leur contribution à la lutte contre la pandémie de COVID-19 au Laos.

Dimanche 23 mai, le Laos a signalé 19 nouveaux cas, portant le total à 1.801. Le nombre de cas guéris s'élève à 1.074, alors qu'il y a deux décès.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.