11/07/2020 23:22
Le Laos appelle les entreprises vietnamiennes en général et celles de la ville de Cân Tho en particulier à étudier les opportunités d'investissement sur son territoire, notamment dans l'agriculture comme les plantations d'hévéas et de bananiers, pour des bénéfices communs, a déclaré le 10 juillet l'ambassadeur du Laos au Vietnam, Sengphet Houngboungnuang.
>>Première rencontre des agriculteurs Vietnam - Laos - Cambodge
>>Vietnam et Laos  accroissent leur coopération dans l’application de la législation forestière

Séance de travail entre les autorités de la ville de Cân Tho et l'ambassadeur du Laos au Vietnam, Sengphet Houngboungnuang, le 10 juillet. 
Photo : VNA/CVN

Au cours d'une séance de travail avec les autorités de Cân Tho dans cette ville du delta du Mékong, le diplomate laotien a déclaré que son pays espérait coopérer avec les entreprises vietnamiennes pour favoriser les exportations de produits laotiens vers l’étranger.

Le Laos jouit d'un avantage dans la grande disponibilité de bonnes terres agricoles tandis que les entreprises de Cân Tho possèdent une riche expérience en culture végétale, a-t-il constaté, affirmant que la coopération ouvrirait de nombreuses chances d'augmenter les avantages pour les deux parties.

L'ambassadeur laotien a également affirmé le souhait de son pays de coopérer avec Cân Tho dans les domaines de l'éducation et des soins de santé.

Pour sa part, le secrétaire du Comité du Parti de Cân Tho, Trân Quôc Trung, a déclaré que sa ville abritait un système d'éducation et de formation professionnelle de qualité, ainsi qu'un système médical moderne, ce qui sera favorable à la formation du personnel laotien dans ces domaines.

Il s'est engagé à servir de pont pour rapprocher le Laos des entreprises locales qui cherchent à investir dans ce pays, en particulier dans l'agriculture.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Hô Chi Minh-Ville promeut le tourisme médical L’offre médicale et de bien-être est prise en haute considération dans les stratégies de développement du tourisme de la mégapole du Sud. Le nombre de visiteurs profitant d’un voyage pour se faire soigner en ville ne cesse de croître.