16/07/2018 17:13
>>Mekong Watch propose au Laos de développer les énergies renouvelables
 >>Trois pandas roux rescapés d'un trafic d'animaux installés au Laos

Le gouvernement lao a été invité à investir dans les énergies renouvelables, car ce pays dispose d'un grand potentiel pour développer les énergies vertes. Mekong Watch, une organisation japonaise à but non lucratif basée à Tokyo, a proposé que le gouvernement lao encourage l'investissement des entreprises privées dans le développement des énergies renouvelables, en particulier l'énergie éolienne, solaire et la biomasse, afin de remplacer les projets hydroélectriques. Selon cette organisation, la construction de barrages dans les rivières du Laos et le Mékong a eu un impact négatif sur l'environnement et les moyens de subsistance des habitants de la région du bas Mékong. Un rapport du Fonds mondial pour la nature a révélé que la construction de barrages hydroélectriques dans le Mékong au Laos et en Chine avait forcé plus de 850 espèces de poissons à migrer à des centaines de kilomètres au Sud. Lorsque l'eau sera libérée de ces barrages, l'érosion et l'impact négatif sur l'agriculture dans le cours inférieur du fleuve seront inévitables, a-t-il estimé. Le ministre laotien de l'Énergie et des Mines, Khammany Inthirath, a déclaré que le développement énergétique de ce pays ne se concentre pas seulement sur les barrages, mais aussi sur les énergies renouvelables, y compris l'énergie solaire, le vent et le biogaz. Il a affirmé que le gouvernement lao avait étudié l'énergie éolienne dans trois provinces méridionales. Le Laos devrait achever la construction d'un parc éolien d'ici 2025. Les régions centrales et méridionales du Laos sont propices au développement de l'énergie solaire. En outre, le Laos peut produire de la biomasse à partir de la bagasse dans ces régions.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.