04/12/2018 09:17
Le Kremlin a réfuté les accusations portées lundi 3 décembre par le président ukrainien Petro Porochenko, qui avait affirmé que la saisie des navires de la marine ukrainienne s'inscrivait dans un projet plus vaste de la Russie de prendre le contrôle de ports ukrainiens en mer d'Azov.
>>L'Ukraine ferme ses frontières aux hommes russes, la crise pèse sur le G20
>>Crise avec Moscou: Kiev demande à l'OTAN de dépêcher des navires en mer d'Azov

Le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov. Photo: AFP/VNA/CVN

"C'est une déclaration absolument absurde. Il s'agit d'une autre tentative de provoquer des tensions", a estimé le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov. La semaine dernière, M. Porochenko avait déclaré au groupe médiatique allemand Funke que Moscou avait pour cible deux ports ukrainiens en vue d'établir un couloir terrestre entre la région séparatiste ukrainienne de Donbass et la Crimée, annexée en 2014 par la Russie suite à un référendum local.

Pour M. Peskov, M. Porochenko cherche à gagner en popularité avant l'élection présidentielle prévue en mars 2019 en Ukraine. Le porte-parole a également affirmé que la Russie ne bloquait pas le trafic à destination et en provenance des ports ukrainiens en mer d'Azov comme l'affirme Kiev.

Il a ajouté que la navigation se faisait normalement sauf lorsque les mauvaises conditions climatiques l'empêchait. Il a également commenté la déclaration de M. Porochenko qui a affirmé que le président russe Vladimir Poutine était injoignable pendant et après l'incident qui s'est produit dimanche 25 novembre dans le détroit de Kertch.

Ce jour là, les forces russes avaient attaqué et saisi trois navires de la marine ukrainienne qui avaient prétendument violé la frontière russe en mer Noire. "Je ne peux que confirmer que MM. Poutine et Porochenko ne se sont pas parlé depuis cet incident. Actuellement, à ma connaissance, aucune conversation n'est prévue pour les jours à venir", a-t-il précisé.

Le président américain Donald Trump a annulé sa rencontre avec M. Poutine, prévue à l'origine samedi dernier 1er décembre lors du sommet du G20 en Argentine, suite à l'incident dans le détroit de Kertch.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.