22/03/2020 09:56
Auparavant, les souverains utilisaient des baguettes en bois de kim giao pour détecter la présence de poison dans les aliments. La légende de l’origine de cet arbre est une triste histoire d’amour.
>>Au Vietnam, le Têt traditionnel à travers ses parfums
>>Phood, manger vietnamien et bien !

Baguettes et spatules en bois de "kim giao". 
Photo : CTV/CVN

On raconte qu’au temps de l’Empire romain, Mithridate, roi du Pont, s’était fait immuniser contre les poisons en prenant régulièrement un antidote composé d’une cinquantaine de produits dissous dans du vin. Acculé à la détresse, il tenta en vain de se suicider par le poison et dut se faire donner la mort par un soldat.

Le "kim giao" a pour nom botanique "Nageia fleuryi". 
Photo : Archives/CVN

C’est en pensant à lui que j’ai acheté au Parc national de Cát Bà (ville portuaire de Hai Phong, Nord) une paire de baguettes en bois de kim giao qui, dit-on, a la propriété de déceler le poison dans les plats. Je n’ai pas encore eu l’occasion de vérifier la vertu de ces baguettes "magiques" mais l’aurais-je un jour ? Je suis sans doute trop insignifiant pour que quelqu’un ait l’intention de m’empoisonner.

Le directeur du Parc national m’a raconté la légende de l’arbre kim giao : Il était une fois une princesse aussi belle que vertueuse qui s’appelait Kim Ngân. Le royaume étant attaqué par des barbares, le roi promit la main de sa fille à celui qui repousserait les envahisseurs. Un haut mandarin de la Cour proposa son fils comme commandant des troupes. Il fut battu à plate couture.

Le "kim giao" devient de plus en plus rare dans la nature. Photo : ST/CVN
C’est alors que Giao Thuy, fils d’un pauvre bûcheron, se présenta devant le roi et obtint le commandement. Jeune homme intrépide et intelligent, il réussit à chasser l’ennemi. Fidèle à sa promesse, le roi organisa un festin de noces pour marier sa fille au héros. Dépité, le mandarin intrigant fit mettre du poison dans la tasse d’alcool du marié qui succomba. La jeune veuve, inconsolable, se coucha sur la tombe de son mari et pleura jusqu’à en mourir.

Ils furent enterrés dans la même fosse. Quelque temps plus tard, une pousse vigoureuse jaillit du tombeau et devint un arbre majestueux auquel le roi donna le nom de kim giao (en souvenir de Kim Ngân et Giao Thuy). On découvrit ensuite le pouvoir détecteur de poison du bois de cet arbre et de là est née la coutume royale de manger uniquement avec des baguettes en bois de kim giao.

 
Les Asiatiques utilisent principalement des baguettes pour manger. 
Photo : CTV/CVN

Le kim giao (Nageia fleuryi) est un arbre d’une hauteur de 20 à 30 m. Le diamètre de son tronc varie entre 80 et 130 cm. Son bois est d’un brun tirant sur le jaune. Il pousse sur les hauteurs, à partir de 1.000 m d’altitude, dans les provinces du Nord et du Centre. Il est devenu de plus en plus rare, et il serait urgent de le protéger.

Huu Ngoc/CVN
(1995)  


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Découverte de douze grottes à Quang Binh Les spéléologiques de l’Association britannique pour la recherche de cavernes ont découvert ce week-end douze grottes dans la province de Quang Binh (Centre).