12/08/2020 23:20
L’ancien secrétaire général du Parti, Lê Kha Phiêu qui est décédé le 7 août à 02h52 à Hanoï, avait grandement contribué à la glorieuse cause révolutionnaire du Parti et de la nation, accompli avec brio sa noble mission internationale au cours de ses plus de 70 ans d’activités révolutionnaires.
>>Messages de condoléances de dirigeants de Chine, du Laos, du Cambodge et de Cuba
>>Communiqué spécial sur le décès de l’ancien secrétaire général du Parti Lê Kha Phiêu

Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen (à gauche) rend une visite de courtoisie à l’ancien secrétaire général du Parti, Lê Kha Phiêu, lors de sa visite officielle au Vietnam, le 27 décembre 2013. Photo : VNA/CVN

L’ancien secrétaire général du Parti, Lê Kha Phiêu avait participé à la campagne pour renverser le régime génocidaire de Pol Pot au Cambodge et consolider la zone libérée (1979-1981), a résumé le colonel Vu Trong Hoan, ancien chef adjoint du Département de l’histoire militaire relevant de l’Institut d’histoire militaire du Vietnam.

"En 1979, à l’appel du Front uni national pour le salut du Kampuchéa (FUNSK, fondé le 2 décembre 1978), les soldats volontaires vietnamiens, en étroite coordination avec les forces armées révolutionnaires et le peuple cambodgiens, ont lancé une offensive générale pour renverser le régime de Pol Pot et libérer le Cambodge du fléau génocidaire", a-t-il rappelé dans son article.

"Lê Kha Phiêu faisait parti du commandement de front de la 9e Région militaire dont il dirigeait en personne les forces armées à collaborer avec le 2e Corps d’armée et certaines unités armées cambodgiennes pour libérer les provinces au Sud-Est et au Sud du Cambodge, y compris des objectifs clés comme Sihanoukville, l’aéroport de Pochentong (7 janvier 1979), contribuant pour une part importante à la victoire de cette offensive générale", a-t-il écrit.

La victoire du 7 janvier 1979 a permis au peuple cambodgien de sortir du régime génocidaire de Pol Pot, de fermer une page sombre de l’histoire nationale, de mener une renaissance nationale et d’ouvrir une ère d’indépendance, de paix, de liberté et de développement.

"Le 18 février 1979, à Phnom Penh, le Premier ministre Pham Van Dông, au nom du Vietnam, et le président Heng Samrin, au nom du Conseil populaire révolutionnaire du Cambodge, avaient signé le Traité de paix, d’amitié et de coopération", a poursuivi le colonel Vu Trong Hoan.

Dans l’esprit du Traité, une partie des soldats volontaires et experts vietnamiens continuent à réaliser leur mission internationale pour aider le peuple cambodgien à protéger le gouvernement révolutionnaire et à mener à bien la renaissance nationale.

"Lê Kha Phiêu était chargé des activités du Parti, du travail politique (février 1979 – mai 1980), puis avait assumé le poste de commandant du Commandement de front (mai 1980 à mai 1981)", a-t-il fait savoir.

Dans son nouveau poste, il avait œuvré avec le Commandement de front pour diriger la 9e Région militaire, l’amener à promouvoir l’esprit de solidarité internationale pure, à surmonter tous les défis et à bien achever les tâches assignées.

Selon l’ancien chef adjoint du département de l’histoire de l’organisation militaire relevant de l’Institut d’histoire militaire du Vietnam, Lê Kha Phiêu s’était joint au Commandement des soldats volontaires vietnamiens au Cambodge (Commandement 719, fondé en mai 1981) pour diriger tous les soldats volontaires et experts vietnamiens au Cambodge (1981-1988).

Lê Kha Phiêu était nommé chef politique du Commandement 719, puis membre du Comité des affaires du Parti 719 (mai 1983), avait été promu général de brigade (1984), secrétaire adjoint du Comité des affaires du Parti 719 (avril 1987), vice-commandant chargé du travail politique et chef politique du Commandement 719 (août 1987).

Fin 1988, après le retrait de la plupart des soldats volontaires et experts vietnamiens du Cambodge, il avait été promu général de division et vice-président du Département général de la politique de l’Armée populaire du Vietnam.

"Durant l’exercice de la mission internationale au Cambodge, quel que soit le poste qu’il occupait, il avait fait preuve d’une loyauté absolue envers le Parti, la Patrie et le peuple vietnamiens, travaillait avec dévouement et de toutes ses forces pour accomplir avec brio sa noble mission, était un membre résolu et fidèle du Parti et un combattant communiste exemplaire", a indiqué le colonel Vu Trong Hoan.

"De nombreuses décennies se sont écoulées, mais ses contributions à la révolution cambodgienne (1979-1989) seront à jamais reconnues par l’histoire et le peuple cambodgien, ont contribué à cultiver la solidarité, l’amitié, l’égalité, la coopération au développement durable entre les peuples des deux peuples et les deux nations", a-t-il souligné.

Le colonel Vu Trong Hoan a conclu son article en citant le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen qui a affirmé que Lê Kha Phiêu est "un dirigeant clairvoyant qui a sacrifié sa vie pour l’indépendance, la paix et la prospérité du Vietnam; est un bon ami du Cambodge, a apporté une contribution importante à la construction de belles relations d’amitié fraternelle amicales et de coopération entre les deux Partis, les deux gouvernements et les deux peuples". 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Séjours à prix cassés dans des palaces 5 étoiles de Saigontourist Deux des meilleurs hôtels 5 étoiles du groupe Saigontourist à Hô Chi Minh-Ville proposent des promotions très attrayantes jusqu’à la fin de l’année.