13/09/2021 06:29
Après une année d'interruption due à la pandémie de COVID-19, la 86e Fête de L'Humanité s'est déroulée du 10 au 12 septembre au parc de la Courneuve, en banlieue parisienne.
>>Le journal Nhân Dân présent à la Fête de l’Humanité 2018
>>Le journal Nhân Dân présent à la Fête de l’Humanité 2017

Le directeur du journal L'Humanité, Patrick Le Hyaric (2e à droite), lit le journal Nhân Dân.

Intitulé "Et maintenant, tous ensemble !", cet évènement est la plus grande festivité des classes ouvrière et populaire en France. Comme d'habitude, le stand du journal Nhân Dân  (Le Peuple)a attiré un grand nombre de visiteurs.

Situé dans le village international de la Fête de L'Humanité, le stand d'exposition du journal Nhân Dân a attiré un grand nombre de participants, dont l'ambassadeur du Vietnam en France, Dinh Toàn Thang, l’ambassadrice - représentante de la délégation vietnamienne auprès de l’UNESCO, Lê Thi Hông Vân, la sénatrice honoraire Hélène Luc, le directeur du journal L'Humanité, Patrick Le Hyaric, ainsi que certains dirigeants du Parti communiste français.

Le stand était décoré de plusieurs photographies du président Hô Chi Minh, ainsi que de belles images du pays et de ses habitants. En particulier, des publications de la presse vietnamienne ont également été exposées telles que celles du journal Nhân Dân, la revue Bao anh Việt Nam (Vietnam Illustré), Le Courrier du Vietnam et les ouvrages des Éditions Thê gioi (Le Monde) et Su thât (Vérité).

Le stand de cuisine vietnamienne a particulièrement attiré l’attention des visiteurs par la saveur de ses plats. Les files d'attente étaient longues pour celles et ceux qui souhaitaient déguster les spécialités du pays telles que nems, rouleaux de printemps, vermicelles de bœuf et riz sauté…

À cette occasion, l’association Collectif Vietnam Dioxine a également lancé une campagne de signature pour soutenir les victimes de l’agent orange/dioxine au Vietnam.

En visite au kiosque du journal Nhân Dân, le directeur du journal L'Humanité, Patrick Le Hyaric, a hautement apprécié la participation du Vietnam à la Fête dans le contexte difficile de l'épidémie. D’après lui, le stand d'exposition du pays était des plus beaux et a su se distinguer avec ses photographies du président Hô Chi Minh, de ses paysages, mais aussi de la diversité de ses journaux. Il a constaté que la présentation des journaux, dont le Nhân Dân, possédait de belles illustrations, infographies et était en langues diverses. Selon lui, dans le contexte actuel, les journaux de petit format seront mieux adaptés et plus pratiques pour les lecteurs qui doivent toujours se déplacer et se précipiter.

De son côté, la sénatrice honoraire, Mme Hélène Luc a déclaré qu'elle visitait chaque année le stand d'exposition du journal Nhân Dân à l’occasion de la Fête de l’Humanité car les photographies du président Hô Chi Minh et des paysages du Vietnam lui procurent toujours autant "d’émotions". Elle a également partagé qu'elle suit de près la situation au Vietnam et aime lire Le Courrier du Vietnam. À travers ce journal en langue française, elle peut mieux connaître la situation de ce pays qu'elle affectionne particulièrement. Elle a par ailleurs fait l’éloge des succès du Vietnam dans la première période de lutte contre l'épidémie du COVID-19 et est consciente des difficultés auxquelles le pays fait face à l’heure actuelle. La sénatrice a même signé, avec l’Association d’amitié franco-vietnamienne (AAFV), un message adressé au président Emmanuel Macron pour lui demander d’offrir davantage de vaccins contre le COVID-19 au peuple vietnamien et d’aider le pays à rapidement maîtriser et contenir la pandémie afin de relancer son économie.

Le stand d'exposition du journal Nhân Dân dans le village international de la Fête de L'Humanité 2021.


Création du "Fonds d'Urgence" de L'Humanité

La Fête de L’Humanité est le plus grand événement de gauche en France. Elle est tenue chaque année pour renforcer le lien entre les socialistes, communistes et travailleurs français, tout en promouvant l'amitié et la solidarité internationales pour la paix.

Selon Alexia Bourmaud, jeune volontaire, dans le contexte actuel de l'épidémie et afin d'assurer la sécurité sanitaire, le nombre de participants à l’édition 2021 a dû se limiter à 40.000 personnes/jour, soit une baisse de 70% par rapport aux éditions précédentes.

Au cours des trois jours de l’événements, outre les activités culturelles, littéraires et de divertissements, de nombreux forums et débats se sont tenus sur des enjeux nationaux et mondiaux dont le terrorisme, la crise économique, sociale et sanitaire due à la pandémie de COVID-19, la protection écologique et environnementale, la campagne électorale présidentielle, les tendances de développement du mouvement de gauche en France ainsi que la situation actuelle dans de nombreuses régions du monde.

En particulier, face aux impacts de la pandémie de COVID-19 et aux catastrophes naturelles continues survenant dans de nombreuses régions du monde en raison du changement climatique, avec son message "Et maintenant, tous ensemble !", le journal L'Humanité a décidé d'annoncer la création d’un "Fonds de soutien d'urgence", appelant aux contributions d’organisations communistes et de gauche dans le monde pour venir en aide aux personnes défavorisées, quelles que soient leur couleur de peau, nationalité, religion ou tendances politiques.

Texte et photo : Thu Hà NGUYEN/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.