27/05/2016 16:56
Le journal Sécurité du ministère lao de la Sécurité publique a publié plusieurs articles démasquant les manœuvres des forces hostiles et réactionnaires dans comme hors du pays pour tenter de saboter les récentes élections générales au Vietnam.
>>Les médias étrangers soulignent les élections législatives et locales au Vietnam
>>Élections générales : le vote de confiance et de responsabilité

Dans un bureau de vote, le 22 mai à Thanh Hoa (Centre du Vietnam).
Photo : Quang Quyêt/VNA/CVN

Le journal a révélé que les forces hostiles et réactionnaires avaient abusé la démocratie, les droits de l'homme et de récents événements d'actualité pour défigurer les élections des députés de l'Assemblée nationale (AN, XIVe législature) et des conseils populaires de tous niveaux du Vietnam.

En mettant à nu ces complots, le journal veut sensibiliser et relever la vigilance de la population et des forces de sécurité du Laos dans la lutte contre les machinations de l'"évolution pacifique" des forces hostiles.

Selon le journal, les forces hostiles ont racolé les opportunistes politiques et ceux qui ont des pensées antirévolutionnaires pour diffuser des informations erronées sur les points de vue, les lignes  et les politiques de développement socioéconomique du Vietnam.

Ils ont utilisé des réseaux sociaux pour faire appel à une campagne de "candidatures indépendantes". Lorsque ces candidats indépendants ne sont pas qualifiés au scrutin pour ne pas réunir certains critères, ils ont exhorté le boycott des élections.

Ils ont considéré les élections des députés de la XIVe législature et des conseils populaires comme une occasion pour semer le doute au sein du public et susciter la méfiance dans la direction du Parti communiste du Vietnam (PCV), a accusé le journal.

Auparavant, l'organisation réactionnaire "Viêt Tân" et d'autres avaient envoyé des forces hostiles au Vietnam pour des formations en Thaïlande et en Malaisie aux activités subversives, à l'instar de la "révolution de couleur", tout en faisant la propagande pour dénaturer le rôle du PCV, a ajouté le journal.

Même à Hô Chi Minh-Ville, ces organisations réactionnaires avaient ouvert un certain nombre de cours de formation pour des intellectuels et des étudiants, établi des cellules secrètes pour regrouper les pétitionnaires et développer les membres au sein des parcs industriels.

Depuis le XIIe Congrès national du PCV, la police vietnamienne a recueilli maintes preuves sur les complots de ces organisations réactionnaires, lesquels consistent à exploiter des rassemblements antichinois pour s'entraîner à la "révolution de couleur" et réaliser leur stratégie d'"évolution pacifique".

Le journal a conclu que les complots contre le Vietnam se déroulaient de façon plus intense avec diverses méthodes, soulignant que la dénaturation du régime socialiste vietnamien était une cible inchangée des organisations réactionnaires depuis des décennies.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.