05/09/2018 23:34
L’Administration vietnamienne de l’environnement (VEA) et le Bureau des politiques de sciences industrielles et de technologie et de l’environnement du ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, ont signé le 4 septembre à Hanoï une lettre d’intention visant à promouvoir leur coopération en matière de développement des ressources humaines au service du contrôle de la pollution au Vietnam.
>>Vietnam et Japon coopèrent dans le traitement de l'environnement
>>Le Japon s’engage à aider Hanoï dans la protection de l’environnement
>>Environnement: améliorer la qualité de la cooopération Vietnam - Japon
>>PNUD et Japon aident les écoliers du Vietnam à mieux faire face aux catastrophes naturelles

Panorama du colloque le 4 septembre à Hanoï. Photo: TNMT/CVN

Selon Nguyên Viêt Thang, chef adjoint du Département des sciences, technologies et de la coopération internationale de la VEA, la signature de cette lettre contribue au développement du personnel du secteur de l’environnement, à la promotion du transfert des technologies, au partage d’information et d’expériences ainsi qu’à la mise en place d’un système de contrôle de la pollution au Vietnam.

En termes de cette lettre, les deux parties partageront des documents sur les normes, réglementations et informations relatives à la lutte contre la pollution, multiplieront les échanges de spécialistes et créeront un groupe de consultants au service de la mise en oeuvre d’un système de contrôle de la pollution au Vietnam.

"Le Japon a mené à bien de tels projets en Thaïlande, en Indonésie et en Chine et souhaite aider le Vietnam dans ce domaine en organisant des cours de formation dans ce pays et au Japon"
a déclaré Tanaka Hideaki, représentant du Bureau des politiques de sciences industrielles et de technologie et de l’environnement du Japon.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.