06/05/2018 18:36
Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a reçu vendredi 4 mai le vice-ministre japonais de l’Environnement, Arata Takebe.
>>Environnement: améliorer la qualité de la cooopération Vietnam - Japon
>>Le Vietnam étudie les expériences du Japon en matière de protection de l'environnement
>>Le président discute de la politique d’investissement avec le Japon

Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung (droite), et le vice-ministre japonais de l’Environnement, Arata Takebe, le 4 mai à Hanoï.
Photo: ANTD/CVN

Lors de la rencontre, Nguyên Duc Chung a hautement apprécié la coordination efficace entre le Comité populaire de Hanoï et l’ambassade du Japon ces derniers temps, notamment dans l’organisation réussie des programmes d’échanges culturels du Japon au Vietnam.

De nombreuses entreprises japonaises entendent élargir leurs investissements à Hanoï, a fait savoir le président du Comité populaire municipal. Selon lui, cela permettra de créer plus d’emplois au profitdes habitants locaux et d’accélérer la croissance socio-économique de la capitale vietnamienne.

Nguyên Duc Chung a plaidé pour la promotion de la coopération entre Hanoï et les partenaires japonais dans des domaines aussi divers que le commerce, l’industrie et les infrastructures.

Comme Hanoï doit faire face à la pollution de l’environnement due à une urbanisation accélérée, Nguyên Duc Chung a proposé à la partie japonaise de partager ses expériences et de coopérer étroitement avec sa ville pour résoudre ce défi.

Vietnamien et Japonais ont partagé défis et potentialités de leur coopération en matière environnementale.
Photo: ANTD/CVN

Le vice-ministre japonais de l’Environnement, Arata Takebe, de son côté, s’est déclaré réjoui du développement vigoureux des relations Vietnam-Japon ces derniers temps. Comme les deux pays attachent de l’importance au développement durable, le Japon est prêt à aider le Vietnam dans la lutte contre la pollution environnementale, a affirmé le vice-ministre japonais.

Arata Takebe a également souligné l’intention du gouvernement japonais de lancer à Hanoï des projets de traitement des déchets, de renforcement de l’application des technologies modernes et d’amélioration de la qualité de l’environnement et des conditions de vie. Il a souhaité recevoir le soutien des autorités municipales pour assurer l’efficacité de ces projets.

Jusqu’à présent, Hanoï a bénéficié d’assistances technologiques et d’aides publiques au développement du Japon dans certains projets tels que le système de traitement des eaux usées de Yên Xa et le complexe de traitement des déchets de Nam Son (dans le district de Soc Son).

Plus récemment, le groupe vietnamien T&T et celui japonais Hitachi Zosen ont signé un mémorandum de coopération dans la mise en œuvre de projets de transformation des déchets ménagers en électricité à Hanoï.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.