22/05/2018 23:31
Le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera, a exprimé sa profonde inquiétude au sujet des informations selon lesquelles des bombardiers chinois auraient atterri pour la première fois dans un aéroport en Mer Orientale.
>>L’Australie proteste contre l’exercice militaire chinois en Mer Orientale

Le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera.
Photo: AFP/VNA/CVN
Itsunori Onodera a estimé que la Chine avait augmenté rapidement ses travaux de remblaiement à grande échelle dans la Mer Orientale, accéléré la construction d’installations et de bases militaires et renforcé ses activités en Mer Orientale, a rapporté le 22 mai la télévision NHK. Il a déclaré qu’il s’agissait des pas unilatéraux de la Chine visant à changer le statu quo et à créer des "faits accomplis" sur le terrain.

Le chef du ministère japonais de la Défense a déclaré que Tokyo était très préoccupé par cette situation, et a exhorté la communauté internationale à coopérer pour maintenir et renforcer l’ordre maritime libre et ouvert basé sur le droit. Plus tôt, l’armée de l’air chinoise a annoncé que certains de ses bombardiers stratégiques capables de porter une ogive nucléaire H-6K ont pu atterrir à un aéroport en Mer Orientale le 18 mai.

Le Vietnam proteste contre cet acte chinois

La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang. Photo: VNA/CVN
En envoyant ses bombardiers à des exercices de décollage et d’atterrissage sur l’archipel de Hoàng Sa (Paracels), la Chine viole sérieusement la souveraineté vietnamienne, a dénoncé le 21 mai la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang. Le Vietnam dispose de preuves historiques et fondements juridiques suffisants pour affirmer sa souveraineté territoriale sur les deux archipels de Hoàng Sa et Truong Sa, conformément au droit international, a-t-elle affirmé.

Cet acte chinois va à l’encontre de l’Accord sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine ainsi que la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) entre l’ASEAN et la Chine, a-t-elle déclaré. Il affecte négativement le processus de négociation entre l’ASEAN et la Chine sur le Code de conduite en Mer Orientale (COC), exacerbe les tensions, provoque l’instabilité dans la région et ne profite pas au maintien de la paix, de la stabilité et de la coopération dans la région, a-t-elle indiqué.

Le Vietnam demande à la Chine de cesser immédiatement de tels agissements, de ne pas militariser la zone, de respecter sérieusement la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoàng Sa, d’observer sérieusement l’Accord sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine, la DOC, créant ainsi un environnement propice au maintien de la paix, de la stabilité et de la coopération dans la région, a conclu la porte-parole.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.