19/08/2020 21:25
Les entreprises japonaises sont en tête des investisseurs étrangers de Hô Chi Minh-Ville en termes de capital, selon le Comité de gestion des zones industrielles et zones franches de la ville (Hepza).
>>Le Vietnam parmi les meilleurs choix d'investissement des entreprises japonaises
>>Environ 440 experts et hommes d’affaires japonais arriveront au Vietnam cette semaine
>>La JICA poursuit des paquets d'aide aux hôpitaux du Vietnam

La sarl Nidec Tosok Vietnam du Japon à la zone franche de Tân Thuân à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Depuis le début de l’année, les investisseurs japonais dans la mégapole du Sud ont injecté près de 9 millions de dollars, soit 82,39% du total des capitaux étrangers à Hô Chi Minh-Ville. Les domaines attirant les plus investissements japonais sont notamment mécanique, électronique, services, produits chimiques, textile-habillement…

Selon l'Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), 15 entreprises japonaises sur plus de 80 ont reçu un soutien du gouvernement pour délocaliser leurs activités au Vietnam, selon l’Organisation japonaise du commerce extérieur (Jetro).

Jetro a déclaré qu’il s’agissait d’une initiative visant à améliorer les lacunes observées au niveau de la chaîne d’approvisionnement japonaise depuis que la pandémie de COVID-19 avait éclaté et s’était propagée dans le monde.

Le gouvernement japonais a décidé d’assister les entreprises locales à déplacer des investissements en augmentant l’envergure de production vers les pays de l’ASEAN dont le Vietnam car ce pays est estimé comme une destination à l'environnement d’investissement sécuritaire, en partie grâce à son bon contrôle de l’épidémie.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Géoparc mondial de Dak Nông, au paradis des grottes volcaniques Doté d’un surprenant réseau de grottes volcaniques, le Parc géologique de Dak Nông au Vietnam a été reconnu par l’UNESCO Géoparc mondial. Un nouveau point fort pour cette province du Tây Nguyên déjà très bien pourvue de sites d’écotourisme.