09/06/2017 14:36
Le Parlement japonais a voté vendredi 9 juin une loi permettant à l'empereur Akihito, âgé de 83 ans, de céder le trône à son fils aîné, ouvrant ainsi la voie à la première abdication en plus de 200 ans.
>>Japon : le cabinet approuve le projet de loi sur l'abdication de l'empereur

L'empereur du Japon Akihito. Photo : AFP/VNA/CVN

Akihito, âgé de 83 ans, avait créé la surprise en août dernier en laissant filtrer dans une allocution télévisée ses craintes quant à ses aptitudes à accomplir les multiples tâches liées à son rang de "symbole de la nation et de l'unité du peuple", du fait de son âge.

La loi ne s'applique qu'à lui seul et il doit céder la place à son fils aîné, le prince Naruhito, à une date qui sera fixée par décret, dans les trois ans suivant son entrée en vigueur. Le texte soumis par le gouvernement du Premier ministre conservateur Shinzo Abe avait été voté par la Chambre basse il y a une semaine et a été définitivement adopté par le Sénat ce vendredi 9 juin.

Si tout se passe comme prévu, il pourrait, selon la presse japonaise, renoncer à ses fonctions dès fin 2018 et laisser au prince héritier le trône du Chrysanthème début 2019, après trois décennies d'un règne baptisé Heisei ou"parachèvement de la paix".

La succession a lieu immédiatement après l'abdication et marque le début d'une nouvelle ère dont le nom est décidé au terme d'une longue investigation.

Après son abdication, l'empereur devient empereur retraité et l'impératrice impératrice retraitée.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Les voyagistes anticipent une forte hausse des commandes au Têt Les voyagistes basés à Hanoi tablent sur une croissance de 30% du nombre de touristes durant les fêtes de fin d’année, les gens profitant de 4 jours fériés au Nouvel An occidental et 9 autres au Nouvel An lunaire pour prendre leurs vacances.