13/06/2020 17:46
Le Japon a l’intention de lancer à son tour la semaine prochaine une application pour smartphone basée sur la technologie d’Apple et Google d’Alphabet censée contribuer à freiner la propagation du coronavirus, a annoncé vendredi 12 juin son ministère de la Santé.

>>Le monde se déconfine, le Japon lève l'état d'urgence
 

Les enfants japonais apprennent et pratiquent une bonne hygiène dès le plus jeune âge.
Photo : AFP/VNA/CVN


L’application, qui a besoin de Bluetooth pour fonctionner, permet de prévenir les personnes ayant été en contact (moins d’un mètre de distance pendant plus de 15 minutes) avec une personne contaminée par le coronavirus au cours des 14 jours précédents.

D’après le ministère de la santé, les utilisateurs d’application qui ont été en contact avec un malade pourront obtenir rapidement une assistance au centre de santé publique et être testés au COVID-19.

"Nous pensons qu’une augmentation du nombre d’utilisateurs contribuera à empêcher la propagation du virus", souligne le ministère. Afin de protéger la vie privée des utilisateurs, l’application japonaise ne collecte pas de données personnelles et la personne infectée restera anonyme pour les destinataires.

De très nombreux pays ont lancé ce type d’application, dont la France, suscitant à chaque fois une controverse sur leurs risques potentiels en matière de libertés individuelles. 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Binh Liêu, écrin de nature dans la province de Quang Ninh Quand on évoque Quang Ninh, on pense généralement à la baie de Ha Long, à l’île de Cô Tô ou à la montagne de Yên Tu. Rares sont ceux qui connaissent Binh Liêu, une terre encore vierge et peu connue des touristes.