26/06/2021 18:53
Le Japon a ratifié le 25 juin le Partenariat économique global régional (RCEP), l’accord commercial le plus important du monde en termes de PIB, a indiqué le ministère japonais des Affaires étrangères.

>>Le Japon ratifie l'accord de partenariat régional économique global
 

Le Japon a ratifié le 25 juin le Partenariat économique global régional (RCEP). Photo : AFP/VNA/CVN 


Le Japon a déposé son instrument d’acceptation de l’accord au secrétaire général de l’ASEAN, qui en est le dépositaire, ce qui en fait le troisième membre à le faire en vue de l’éventuelle mise en œuvre du RCEP à 15 pays d’ici la fin de l’année.

Le pacte sera le premier accord commercial du Japon impliquant à la fois la Chine et la République de Corée, respectivement ses plus grand et troisième partenaires commerciaux.

La ratification du RCEP devrait accentuer le renforcement des liens forts entre le Japon et la région Asie-Pacifique, pôle de la croissance mondiale, favorisant ainsi la croissance économique du Japon et de la région, a déclaré à la presse le ministre japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie Kajiyama Hiroshi.

Le gouvernement japonais a estimé plus tôt cette année que le traité commercial pourrait augmenter le produit intérieur brut de la troisième économie mondiale d’environ 2,7 %.

Le secrétariat de l’ASEAN traite les procédures opérationnelles au nom de l’accord commercial, signé par 15 pays le 15 novembre 2020 à l’occasion de la clôture d’un sommet virtuel de l’ASEAN.

Le RCEP, signé par 15 pays en novembre 2020, entrera en vigueur 60 jours après avoir été ratifié par au moins six membres de l’ASEAN et trois pays non membres de l’ASEAN. Parmi les signataires, Singapour et la Chine ont achevé les procédures de ratification.

L’entrée en vigueur de cet accord dans les pays dépositaires aura lieu 60 jours après la date à laquelle au moins six États membres de l’ASEAN et trois signataires non membres auront déposé leur instrument de ratification, d’acceptation ou d’approbation.

Il vise à créer une gigantesque zone de libre-échange entre les dix 
États de l’ASEAN - le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam - et l’Australie, la Chine, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la République de Corée.
 

VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.